Mettre à jour: 06 Novembre 2012
Bac Liêu était autrefois une zone de forêts impénétrables qui a été défrichée au début du XIXe siècle. L’art culinaire ici est très simple avec seulement quelques épices pour agrémenter les recettes.

Bac Liêu était autrefois une zone de forêts impénétrables qui a été défrichée au début du XIXe siècle. L’art culinaire ici est très simple avec seulement quelques épices pour agrémenter les recettes.

 

Parmi les plats typiques : le Lâu mam kho (Fondue de légumes et de poissons fermentés aromatisés), la fondue d’anguilles, les poissons ophiocéphales grillés à la paille de riz ou marinés servis avec des légumes Bôn bôn salés, des vermicelles de riz aux poissons ophiocéphales, des vermicelles au bœuf épicé, le gâteau xèo, ou encore les anabas frits servis avec de la sauce au gingembre...

La fondue Công Tu est certainement le meilleur plat de cette région. Il est en tout cas le plus typique, à tel point qu’il est devenu une spécialité et un plat indispensable dans la région, en particulier à l’hôtel Công Tu Bac Liêu (Hôtel du Damoiseau de Bac Liêu), où il régale les touristes désireux de découvrir la légende gravitant autour de ce damoiseau. La «Maison du damoiseau de Bac Liêu» a été construite par la famille Trach en 1919 et conçue par un architecte français. Ce bâtiment de deuxw étages est aussi beau qu’au premier jour. En 2003, la compagnie du tourisme de Bac Liêu a investi pour le moderniser et en a fait un hôtel qui aujourd’hui est aussi bien un site culturel que touristique.

 

Les principaux ingrédients de la fondue Công Tu comprennent anguilles, viande, crevettes et seiches et quelques épices comme citronnelle, poivre frais, champignons (Volvariella volvacea), cannelle, galanga, liserons d’eau, vinaigre de riz, ormeaux, etc. Le bouillon est obtenu à l’aide d’os de porc que l’on place dans une casserole. On les immerge d’eau bouillante en ajoutant un peu de sel, de citron. Le tout est laissé à mijoter pendant 2-3 heures.

Source: