Mettre à jour: 10 Octobre 2008
Monivongsa Bopharam est la seule pagode de l’ethnie Kh'mer dans la ville de Ca Mau. D’architecture originale, c’est un lieu d’organisation d'activités culturelles et religieuses. Elle sert aussi de centre de solidarité nationale des bouddhistes Kinh et Chinois.

La pagode Monivongsa Bopharam est un complexe architectural reflétant l’identité culturelle des Kh'mers du Sud du Vietnam. Le bonze supérieur Thach Ken a posé la première pierre en 1964.

La pagode a une pièce centrale, une salle de réunion et de résidence pour les moines, une tour pour garder des ossements, un petit temple, etc. La pièce centrale, le principal lieu de culte, fait 32 m de haut, avec sortie et entrée regardant respectivement vers l'Est et l'Ouest. Elle est entourée de quatre murs et gardée par des génies tournés vers les quatre points cardinaux, et recouverte de toits se chevauchant. Ses murs, les plafonds et les piliers sont décorés de fresques colorées illustrant l'histoire de Bouddha et le long poème du Ramayana. Le toit de tuiles rouges met en lumière la pagode. Les trois clochers symbolisent la protection et l'entretien des Sutras - Vinayas - sastra.

Les murs de la pièce centrale sont décorés de scènes de la naissance, de l'illumination et au décès ainsi que de l'histoire du Bouddha Gautama.

La pagode est entourée par de haies d'arbres et de quatre murs décorés de statues de YASA transportant une lourde charge. Ses quatre angles sont des lieux où les bouddhistes étudient et écoutent les enseignements sur le Dharma. Selon le bonze supérieur Thach Ha qui assure la gestion de la pagode Monivongsa Bopharam, c'est un lieu spirituel de l’ethnie kh’mer qui veut consacrer et valoriser les valeurs de vérité, de bonté et de beauté que Bouddha a enseignées. Celle de 230 m² est également un lieu d’activités communautaires de l’ethnie Kh’mer.
Source: