Cao Bang : retour à la zone historique de Pac Bo
Mettre à jour: 03 Septembre 2014
Pac Bo, qui signifie la «bouche de la source» en langue Tày, situé dans la commune de Truong Hà du district de Hà Quang, à environ 60 km au nord de la ville de Cao Bang (Nord), est un lieu étroitement attaché à la vie révolutionnaire du Président Hô Chi Minh et à l’histoire mouvementée du peuple vietnamien au cours du XXe siècle.

Le site abrite la grotte de Côc Bo où vécut pendant près de quatre années le Président Hô Chi Minh, à son retour en 1941 d’un long périple de 30 années dans le monde à la recherche de la voie du salut national.

Il y baptisa plusieurs lieux de noms très révolutionnaires, les plus connus étant le mont Karl Marx et le ruisseau Lénine. L’eau ici est si transparente que l’on peut voir le fond du ruisseau. Aujourd’hui, cet endroit est sacré pour les Vietnamiens.

Les jeunes s’y rendent pour s’informer sur l’histoire glorieuse de la nation. «Ici, c’était la cuisine de l’oncle Hô, explique un guide touristique. Voici une reproduction de son lit. L’original est exposé maintenant dans un musée. Cette grotte est assez tiède en hiver et fraiche en été».

À environ un kilomètre de Côc Bo, on trouve le baraquement de Khuoi Nâm, où le Président Hô Chi Minh présida en mai 1941 le 8e Plénum du Comité Central du Parti communiste du Vietnam.

Cette province montagneuse du Nord-Est limitrophe de la Chine offre des paysages vallonnés et pittoresques à couper le souffle. Les visiteurs sont entourés de pics calcaires recouverts de jungle et de rizières tout en découvrant de riches vestiges historiques.

À chaque saison, Cao Bang a une beauté particulière. Mais pour bénéficier du meilleur compromis paysages et météo, la période idéale est septembre-octobre où les pluies ont bien diminué mais l’eau reste abondante dans la cascade de Ban Giôc ou bien novembre-décembre, saison de floraison.

La cascade de Ban Giôc se trouve dans la commune de Dam Thuy, district de Trung Khanh. Pendant la saison des pluies, elle coule sur trois fronts. Le plus petit ressemblant à une légère bande de soie, les deux autres par contre sont de vraies cataractes dont les rugissements résonnent dans les forêts et montagnes environnantes. Les jours de soleil, un arc-en-ciel brillant et mystérieux se forme à travers les nuages de gouttelettes.

Ban Giôc est la 4e plus grande cascade frontalière du monde et la première des cascades naturelles en Asie du Sud-Est. Au Vietnam en tout cas, elle est numéro 1. Recouverte de végétation, large de plusieurs centaines de mètres, elle émerveille le promeneur.

Située à quelque cinq kilomètres de la cascade de Ban Giôc se trouve la grotte de Nguom Ngao. Creusée par la nature dans une chaîne de montagne calcaire, elle comporte des parties souterraines aériennes et d’autres sous les eaux.

Monument de stalactites et de stalagmites, elle a fait l’objet d’une enquête menée en 1995 par une équipe d'exploration royale de la Grande-Bretagne qui a mesuré sa profondeur à 2.144 m, tout du moins pour les parties connues à ce jour.

Disposant de deux entrées, les visiteurs entrent en général par l’une pour ressortir par l’autre afin d’en avoir une vue complète. L’une de ses galeries débouche à quelques pas la cascade de Ban Giôc, où se trouve une entrée dite "secrète".

Source: CVN