85% de la population de la République tchèque aiment les plats vietnamiens servis dans les restaurants vietnamiens à Prague, selon une enquête réalisée récemment sur les médias tchèques.

Toujours d’après cette enquête, 67% des Tchèques consomment souvent des plats vietnamiens, 19 % très souvent et 1% en mangent tous les jours.

A Prague, l’ouverture d’un restaurant attire beaucoup d’investisseurs parmi la diaspora vietnamienne en République tchèque, après le bazar et le commerce des fruits, légumes et aliments vietnamiens. Aucun recensement n'a encore été réalisé concernant le nombre de restaurants et autres fast-foods tenus par des Vietnamiens, mais près d'une centaine d'établissements de ce genre sont ouverts, selon l'estimation la plus modeste.

Les Tchèques aiment les plats vietnamiens, comme l'attestent certaines rues du centre de Prague, où l'on trouve beaucoup de restaurants et fast-foods vietnamiens avec une clientèle assez nombreuse.

D’autres signes viennent étayer cette thèse : si auparavant, les enseignes et le nom des plats vietnamiens dans le menu étaient inscrits en caractères chinois, aujourd’hui, les enseignes et le contenu du menu ont repris leur origine. La représentation de la préparation de plats traditionnels vietnamiens devient une activité incontournable dans les programmes d’échanges culturels entre les communautés minoritaires en République tchèque. Signe que la gastronomie vietnamienne a pris du galon.

Depuis la reconnaissance de la diaspora vietnamienne en tant que communauté minoritaire en République tchèque en 2013, la cuisine vietnamienne affirme de plus en plus son rôle d’ambassadeur de la culture de Dong Son (village symbolisant la période la plus brillante de l'âge de bronze au Vietnam).

Source: