Situé sur la rive gauche du Fleuve Rouge, à 10km du centre-ville de Hanoï, le village de Bat Tràng compte 1.200 foyers. La majorité d’entre eux s'investissent dans la poterie.

Après 3 ans d’instauration de la Nouvelle ruralité, ce village de métier a atteint 15 des 18 critères de ce programme. Elle est sur le point d’obtenir les 3 restants.

Fondé il y a 700 ans, le village de Bat Tràng a pour principal atout la poterie dans l’instauration de la Nouvelle ruralité. Il n’investit pas dans la production agricole, c'est pourquoi le critère sur les canaux d’irrigation n’y est pas pris en compte.

Pham Huy Khôi, secrétaire adjoint du comité du Parti communiste vietnamien pour la commune Bat Tràng : « Bat Tràng ne vit pas de l’agriculture. Ainsi, il ne réalise que 18 des 19 critères de la nouvelle ruralité. Dans son intégration, notre commune entend intensifier sa coopération avec les entreprises domestiques et internationales, promouvoir le commerce et présenter ses produits à l’étranger. A ce jour, les céramiques de Bat Tràng sont présentes partout dans le monde ».

Les routes menant Bat Tràng sont larges et propres. Elles sont bordées de maisons à étages et de boutiques de céramiques. Cela nous fait plus penser à un quartier de la ville qu’à un village suburbain. Une cinquantaine d’entreprises et presque tous les foyers de Bat Tràng participent à la production ou au commerce des céramiques. Certaines entreprises réalisent un chiffre d’affaires d’un million de dollars d’exportations par an.

Pham Huy Khoi ajoute: « Chaque atelier emploie des centaines de travailleurs. Cela contribue énormément au développement économique et à l’amélioration du niveau de vie du peuple. Les habitants locaux ont intensifié l’application des progrès scientifico-techniques et des technologies avancées dans la production comme l’introduction des fours à gaz. Le revenu annuel moyen par tête d’habitant avoisine les 30 millions de dongs par an. Chaque jour, notre commune accueille 5.000 travailleurs venus des localités avoisinnantes. C’est un avantage en termes de ressources humaines et un atout pour stabiliser les revenus des habitants locaux ».

Les autorités de Bat Tràng misent particulièrement sur la culture. Le céramiste Pham Ngoc Huy nous confie: « Pour le développement de notre village, nous devons marier l’artisanat et la modernité. Nous utilisons actuellement des machines pour traiter nos matières premières. Dans la cuisson, nous recourons aux thermomètres pour mieux contrôler la qualité de nos produits. Et puis, nous utilisons des planchers spéciaux pour éviter la déformation de nos produits pendant leur cuisson. Le mariage entre les techniques traditionnelles et modernes permet d’améliorer la qualité des céramiques ».

Bat Tràng exploite les atouts de l’artisanat, de la production et du commerce. Ses habitants veillent à l’amélioration la production et à la protection de l’environnement. Mme Nguyen Thi Dung, propriétaire d’un atelier, indique: « Notre famille veille particulièrement à la qualité des produits. Les moindres détails sont décorés à la main. Nos ascendants nous ont toujours enseigné à nous attacher aux traditions familiales et aux produits traditionnels du village. Aujourd’hui, les techniques de cuisson jouent un rôle très important. Nous avons également importé des techniques d’extraction des parasites dans nos produits pour améliorer davantage le prestige de nos produits ».

Atteindre les critères de Nouvelle ruralité n’est qu’un objectif initial, pas final. Ce que Bat Tràng tend à obtenir, c'est le développement durable du village de métier, l’amélioration de la vie matérielle et spirituelle des habitants. La commune veille à la préservation de ses valeurs culturelles ainsi que de ses techniques séculaires. Prochainement, elle continuera à investir dans la construction de maisons culturelles, de hameaux, de salons de présentation des produits du village, du marché communal et du musée des céramiques.
 

Source: