Le projet touristique "Souvenirs des champs de bataille et des compagnons d'armes de Viêt Bac-Tây Bac", actuellement en gestation, attire l'intérêt de nombreux dirigeants du Parti et de l'État de diverses périodes, des vétérans de guerre, des témoins historiques…

Le projet "Souvenirs des champs de bataille et des compagnons d'armes de Viêt Bac-Tây Bac" a pour but de développer un nouveau type touristique. Il attire l'attention populaire en raison de sa haute signification et de ses traits typiques comme l'a remarqué l'ancien membre du politburo du PC vietnamien, ancien vice-Premier ministre Nguyên Manh Câm : "Ce type de tourisme, destiné à valoriser la mémoire collective, s'apparente non seulement à un séjour, à une visite simple mais offre encore une occasion de mieux comprendre le passé et de se sentir plus optimiste envers l'avenir. En plus, il permet de créer un pont entre plusieurs générations de Vietnamiens, en contribution à la préservation et la mise en valeur des traditions révolutionnaires".

En effet, la région Viêt Bac compte un millier de sites touristiques dont plus de 60 sont de niveau national. Il s'agit d'un trésor de patrimoines culturels et révolutionnaires précieux pour le pays, qui permet aux visiteurs de mieux découvrir diverses étapes de la lutte truffée de difficultés mais combien héroïque de notre peuple, a insisté le général Vo Nguyên Giap.

Ce nouveau type touristique lié au souvenir du passé s'adresse principalement aux anciens acteurs de cette période ou à leur famille : invalides de guerre, vétérans, proches parents de morts pour la Patrie…, a fait savoir le Docteur Nguyên Quôc Hung, responsable du projet. De plus, de nombreux touristes se rendront à Tây Bac pour comprendre comment un pays géographiquement petit a pu évincer 2 puissances impérialistes.

Diên Biên Phu sous le signe du tourisme

Doté de traits originaux et significatifs, il est désormais l'heure de promouvoir un programme touristique du souvenir à Viêt Bac à une hauteur conséquente. Le général Nguyên Huy Hiêu, vice-ministre de la Défense, reprend l'idée du général Vo Nguyên Giap: créer un autre Diên Biên Phu- un Diên Biên Phu économique.

Selon le président de l'Union des associations du tourisme du Vietnam, Nguyên Phu Duc, parmi l'ensemble des sites historiques et révolutionnaires, il s'agit de sélectionner les plus représentatifs. Cet expert en tourisme a avancé les noms de Pac Bo, Tân Trào, le maquis de Thai Nguyên, la prison de Son La et Diên Biên Phu. La priorité sera donnée aux projets susceptibles d'améliorer les conditions de vie des ethnies de Viêt Bac et Tây Bac, car l'essor du tourisme de mémoire en particulier et du tourisme en général présente un réel potentiel pour cette région du pays, notamment pour son essor socio-économique.

Protection de l'ancien maquis de Dinh Hoa à Thai Nguyên

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung vient d'adopter le projet de protection et de développement pour la période 2008-2010 de l'ancien maquis de Dinh Hoa, dans la province de Thai Nguyên. Dinh Hoa, qui constitue une partie extrêmement importante du vestige historique révolutionnaire du même nom, comprend plus de 35.000 ha de forêts. Le projet vise à développer l'économie et accroître le niveau de vie des habitants locaux.
Source: Le Courrier du Vietnam