Le Vietnam s’emploie à rapatrier au pays deux objets anciens qui sont actuellement conservés en France : un lit royal et un pousse-pousse du règne de l’empereur Thành Thái (1889-1907), 10e de la dynastie des Nguyên (1802-1945), et dernière dynastie féodale du Vietnam.

Ces anciens objets royaux de grande valeur technique, esthétique, culturelle et historique ont été mis aux enchères le 13 juin dernier en France.

Le lit en bois, vieux de plus d’un centenaire, arbore des motifs impériaux de Huê, tandis que le pousse-pousse, en bois incrusté de conque et fait sur mesure, fut un cadeau de l’empereur Thành Thái à sa mère.

Les deux vestiges ont été mis en vente à Tours (Centre de la France) par M. Rouillac à l’occasion d’une vente aux enchères débutant par une mise de 1.000 euros comme premier prix du lit et 2.000 euros pour celui du pousse-pousse.

Selon Phan Thanh Hai, directeur du Centre de conservation des vestiges de l’ancienne cité impériale de Huê (Centre), le pousse-pousse de l’impératrice douairière Tu Minh, mère de l'empereur Thành Thái, a été vendu pour une dernière mise à 55.800 euros. Et c’est ledit Centre qui en a obtenu le droit d’achat par cession du ministère français de la Culture, puisque le Musée national des arts asiatiques - Guimet a proposé de le racheter au même prix selon le principe «droit de priorité sur l’achat» en tant que pays de résidence.

Pour racheter l’objet, le Comité populaire provincial de Thua Thiên-Huê a accepté d’allouer un budget de 33.000 euros, lequel sera complété par 10.000 euros - contributions de Vietnamiens résidant en France - et 3.000 euros mobilisés par le Centre de conservation des vestiges de l’ancienne cité impériale de Huê. Il manque encore de 9.800 euros. D'après M. Hai, dans l'immédiat, le ministère vietnamien des Affaires étrangères a accepté d'avancer cette somme en vue de finaliser les formalités de rachat.

S’agissant du lit royal, il a été vendu au prix de 100.000 euros au Château de Cheverny (France) à Ta Van Quang, un des parents éloignés de l’empereur Thành Thái, qui a promis de ramener le meuble royal à son retour au pays.

Il s’agit de la première fois que le Vietnam participe avec succès à une vente aux enchères d’objets anciens nationaux à l’étranger.

Dans le temps à venir, les touristes et les habitants locaux auront l’occasion d’admirer ces deux objets anciens précieux qui seront exposés au Musée d'antiquités royales de la Cité impériale de Huê.

Source: AVI