Le Festival du film vietnamien s’est ouvert le 3 juillet au Palais du Grand-Large à Saint-Malo, dans le cadre de l’Année du Vietnam en France 2014, en présence de nombreux réalisateurs, acteurs et cinéphiles français et vietnamiens.  

Le festival présentera six jours durant 12 longs métrages et documentaires, notamment “Bi mât tham đo” (Scandale-Secret du tapis rouge), “Khat vong Thang Long” (Aspiration), “Lua Phât” (Il était une fois au Vietnam), “Mui co chay” (L’odeur de l’herbe brulée), “Trang noi day giêng” (la Lune au fond du puits) et “Thiên mênh anh hung” (La lettre de sang).

Au menu figure également la projection de films hors compétition : “Diên Biên Phu ” du feu metteur en scène Pierre Schoendoerffer, “Sông cung lich su” (Vivre avec l’histoire) du metteur en scène Nguyên Thanh Vân, ou encore “Indochine” de Régis Wargnier, “L’odeur de la papaye verte” et “À la verticale de l’été” de Trân Anh Hung, “L’amant” de Jean-Jacques Annaud.

La présidente du Festival du film vietnamien à Saint-Malo, Régine Petit a estimé en ouverture que pendant six jours, le festival réunira le public et les professionnels du cinéma autour d’un événement convivial qui favorise les échanges et la coopération entre le Vietnam et la France dans les domaines de l’art, de la production cinématographique et du tourisme.

Le public français pourra découvrir le Vietnam sous l’angle du tourisme et du cinéma à travers deux colloques lors du festival et une animation “Le Vietnam et sa gastronomie”.

La directrice du Département de la cinématographie du Vietnam, Ngô Phuong Lan a exprimé son honneur lorsque le cinéma vietnamien est présenté en France, estimant qu’à travers cet événement, le public français comprendra mieux le Vietnam, son histoire, sa culture et sa société.

Elle a rappelé que les grands films français tournés au Vietnam, à savoir “Diên Biên Phu” de Pierre Schoendoerffer et “Indochine” de Régis Wargnier, ont marqué les esprits aussi bien des spectateurs français que vietnamiens.

Mme Ngô Phuong Lan s’est également déclarée persuadée que le Festival du film vietnamien à Saint-Malo ouvrira des perspectives de coopération entre les cinémas des deux pays dans le temps qui vient.

Ce festival à Saint-Malo, un rendez-vous des événements d’art et de culture internationaux, promet de servir de nouveau tremplin pour le cinéma vietnamien.

Les contenus échangés entre les professionnels lors des colloques, les réactions de spectateurs français après les projections donneront matière à réflexion pour les gestionnaires, les réalisateurs ainsi que les producteurs vietnamiens désireux de conquérir le public étranger.

“Pour beaucoup d’étrangers, le cinéma vietnamien adopte toujours le thème de la guerre. Après ce festival, les spectateurs français découvriront les thèmes très diversifiés du cinéma vietnamien comme la société moderne, les jeunes, les thèmes à divertissement… et auront une vue panoramique sur l’essor du cinéma vietnamien d’aujourd’hui”, a confié l’actrice Hông Anh.

Le producteur-réalisateur Claude Lelouch est invité d’honneur et le réalisateur Régis Wargnier préside le jury de cette première édition. Avec Saïda Jawad, Chantal Lauby, Zinedine Soualem, Julie Ferrier, Rachida Brakni et Pascal Elbé, il devra trancher parmi les longs métrages et les documentaires en lice pour décerner 6 prix.

Source: AVI