Développement du tourisme à Bac Hà
Mettre à jour: 30 Juin 2014
Bac Hà constitue l’habitat de plusieurs ethnies, et donc un lieu de convergence de nombreux caractères culturels de cette région de l’extrême Nord du Vietnam. Elle possède de grandes richesses permettant un large développement du tourisme.

Un coin du marché Bac Ha

Le trajet entre la ville de Lào Cai et le centre urbain de Bac Hà est de près de 70 km. En arrivant à Bac Hà, on sent immédiatement l’air frais et pur, tout en étant surpris par son atmosphère animée comme son dynamisme. Deux touristes australiens qui visitaient pour la première fois Bac Hà se sont déclarés impressionnés. Pour eux, Bac Hà est très belle et dynamique, et ils l’ont explorée durant deux jours complets, beaucoup plus qu’ils ne l’avaient prévu.

Grâce à ses conditions naturelles et ses traits culturels originaux, il est possible de développer ici plusieurs types de tourisme : écotourisme, tourisme de culture et d'aventure. Depuis 2006, Bac Hà a donné une priorité au secteur de l’économie touristique, notamment en élaborant un schéma de développement du tourisme pour la période 2006-2010.

Aujourd’hui, Bac Hà est en plein développement et cherche à identifier de nouveaux itinéraires et de nouvelles destinations comme, par exemple, le Parc Hô Na Cô, le marché culturel de Bac Hà, le palais du roi H'mông Hoàng A Tuong, ou encore la rue touristique Ban Phô. Différents festivals et attractions sont progressivement remis au goût du jour. Bac Hà met au point un modèle de tourisme communautaire et suscite l’attrait des touristes pour les communes Ta Chai Na Hôi, Ban Phô, Thai Giang Phô, Nam Khach, Bao Nhai...

Grande réussite du secteur touristique

Le directeur du Service de la culture, du sport et du tourisme de la province de Lào Cai (Nord), Trân Huu Son, a indiqué que par rapport aux districts de Lao Cai, le tourisme de Bac Hà connaît une grande réussite. Les recettes générées par ce secteur ces dernières années ont fortement augmenté, représentant 26,8% du PIB provincial en 2012, puis près de 28 % en 2013.

Selon M. Son, une fois que la centrale hydroélectrique de Bac Hà soit achevée, le lac-réservoir offrira un nouvel axe de développement au tourisme, à l'aquaculture à Côc Ly, ainsi que pour les localités situées à proximité de la rivière Chay. Et quand l'autoroute Nôi Bai-Lào Cai sera ouverte, Bac Hà deviendra une destination idéale, pour son accès aisé, autant que Sa Pa.

Lào Cai, de son côté, développe le tourisme chez l'habitant dans quatre zones : Ban Pho, Ta Chai, Bao Nhai, Na Hôi, sur le modèle utilisé à Sa Pa.

Toutefois, pour assurer la durabilité de ce développement touristique et éviter la commercialisation à outrance comme dans d'autres localités, M. Son qualifie de nécessaire la formation des professionnels comme les personnes accueillant les touristes chez elles.

«Les habitants des différentes localités doivent être leurs propres patrons et, ainsi, retirer bénéfice de leur activité», a conclu le directeur.

Source: AVI