La conférence «Relever la qualité et l’effet des affaires des établissements de tourisme» qui a eu lieu mercredi 18 juin à Hô Chi Minh-Ville a réuni des centaines de représentants d’organismes de gestion du secteur du tourisme et des établissements de tourisme de l’ensemble du pays.

Hôtel InterContinental Hanoi Westlake

Selon Dô Thi Hông Xoan, présidente de l’Association vietnamienne du tourisme, durant les précédentes années, le pays a connu une forte augmentation de la quantité et même de la qualité des établissements de tourisme. Aujourd’hui, le Vietnam en possède plus de 15.000. Toutefois, la gestion de leurs activités, la qualité de leur personnel et de leurs infrastructures demeurent insuffisantes, ce qui a conséquences sur la qualité de leurs services. En outre, la protection de l’environnement est limitée, et les aspects mercatiques de leurs activités ne sont pas suffisamment exploités et restent peu professionnels. Une situation qui ne répond pas aux besoins de plus en plus élevés du tourisme aujourd’hui.

«Dans la période 2015-2020, le tourisme vietnamien devrait changer de modèle de développement, améliorer ses services, mieux protéger l’environnement, édifier un label de prestige», a souligné Lê Mai Khanh, vice-présidente de l’Association vietnamienne du tourisme.

Renforcer le partenariat avec l’Administration nationale du tourisme

«Dans le but d’exploiter efficacement les établissements de tourisme, il faut davantage faire de promotion, notamment renouveler ses méthodes, et viser les marchés de points et ceux présentant de bons potentiels. La création de produits touristiques de haute qualité doit être privilégiée également. Enfin, il est nécessaire de diversifier les types d’établissements conformément au plan du développement de chaque localité et de chaque région du pays», a ajouté Lê Mai Khanh.

Les conférenciers ont partagé leurs expériences dans la gestion, la formation de personnel et la sécurité alimentaire. Ils ont proposé de nombreuses mesures pour développer les services touristiques et attirer davantage les touristes vietnamiens comme étrangers. Beaucoup de propositions ont été avancées pour le gouvernement également : la création d’un mécanisme préférentiel pour attirer l’investissement dans la construction ou la rénovation des établissements ; des mesures privilégiées au profit des établissements en matière de redevance foncière, de taxe d’importation des équipements, de prix de l’électricité, etc.

En outre et en coopération avec l’Administration nationale du tourisme, ils ont suggéré de prendre des mesures à réaliser et d’exploiter la stratégie du développement, renforcer la diffusion de l’image des établissements sur les sites de tourisme ou lors des foires touristiques dans le pays comme à l’étranger, ou encore, de soutenir la formation des gestionnaires des établissements...

En 2013, le Vietnam a accueilli 7,5 millions d’étrangers et 35 millions de touristes vietnamiens, pour un chiffre d’affaires total de 10 milliards de dollars, dont 48 à 55% réalisé par les hôtels et restaurants. Le tourisme compte accueillir d’ici 2020 de 10 à 15 millions d’étrangers et de 47 à 48 millions de touristes vietnamiens, pour un chiffre d’affaires de 18 milliards de dollars.

 

Source: CVN