Mettre à jour: 18 Juin 2014
(TITC) - Le Viet Nam fascine les touristes non seulement pour ses sites pittoresques mais aussi pour son art culinaire. La cuisine de rue du Viet Nam est de plus en plus célèbre en affirmant son attrait aux yeux des amis internationaux.

Avec multiple choix, différentes odeurs et  arts de déguster les mets, CNNgo, un prestigieux journal américain a salué  le Viet Nam un «Paradis gastronomique». Cependant, le célèbre magazine de voyage Lonely Planet a également cité le Viet Nam dans sa liste de Top 10 visites culinaires du monde qui méritent d’expériencer.

Récemment, les illustres presses internationales comme National Geographique et  Amusing Planet ont publié des photos sur les vendeurs de pain, des marchands ambulants dans les rues au Viet Nam afin d’introduire au monde un petit pays, mais qui est, à son tour, une destination attrayante pour découvrir la cuisine de rue.

Les plats vietnamiens sont attrayants, d’autant plus qu’ils ne coûtent vraiment pas cher, ceux qui empêchent de belle surprise chez de nombreux touristes étrangers. Chacun des régions, villes, villages a leurs propres spécialités. Et ce sont des facteurs qui composent le hobby des touristes ayant l’envie d’explorer les destinations de charme au Viet Nam. Vis-à-vis la richesse de la cuisine Vietnamienne, il est facile de trouver de nombreux articles sur les presses célèbres, ou des partages sur le blog personnel des voyageurs occidentaux.

Banh mi Viet Nam, plat préféré des touristes étrangers

Mike Tatarski, un touriste avait deux années au Viet Nam a partagé que la cuisine de rue au Viet Nam est tellement simple que vous n’allez qu’aux gargotes et choisir une place sur le tabouret en plastique et déguster. Mais vraiment, il vaut la peine d’essayer. En outre, l’image des vendeurs de rue est devenue une caractéristique particulière de l’image touristique du Viet Nam.

Une chose intéressante, tout en dégustant les mets vietnamiens dans un petit gargote, les touristes peuvent observer le rythme de vie de la population locale: un groupe d’hommes asseyent autour d’une table, boivent de la bière et discutent du football ou du travail ; d’autres coin des enfants s’amusent, les garçons de table plaisantent en attendant leurs clients choisissent de plats. Les clients étrangers peuvent totalement choisir de plats après avoir vu ce que les populations locales bénéficient. Peut-être que c’est pour cela que toutes les barrières linguistiques ou culturelles dissidence ne sont plus un problème, car ils sont tous au «paradis gastronomique» avec une cuisine fraîche et créative.

Lonely Planet avait conseillé leurs lecteurs à participer à une visite à pied guidée autour de Ha Noi pour être en mesure de profiter des spécialités hanoiens et Lonely Planet n’avait pas oublié à citer de célèbres plats tels que Pho Bo (soupe de nouilles au bœuf), Banh Xeo (crêpe), Banh Cuon (gâteau enroulé)...

Au Viet Nam, il est facile de trouver l’image des touristes étrangers s’asseyent sur les trottoirs et jouissent des plats. Certains spécialistes de l’alimentation ont fait remarquer que les mets vietnamiens contiennent en général moins de viande que ceux d’Europe, sont moins gras que les plats chinois et moins épicés que ceux de Thaïlande. La plupart des spécialités vietnamiennes sont préparées à base de légumes, de tubercules, de graines et de fruits de mer. En plus, de nombreux ingrédients et épices utilisés dans la préparation sont très bons sur le plan nutritionnel et pour la santé. CNNGo a également souligné que les Américains possèdent des restaurants ambulants, mais le Viet Nam est plutôt un véritable «paradis gastronomique». Viet Nam possède une cuisine aussi subtile et variée que nulle part ailleurs dans le monde.

Phuong Mai