Le marché touristique vietnamien s’élargit
Mettre à jour: 02 Juin 2014
Devant la situation tendue en Mer Orientale, l’Administration nationale du tourisme (ANTV) a avancé une série de mesures pour faire face aux impacts négatifs sur le secteur, lors d’une conférence de presse organisée par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Ces derniers temps, la Chine est le premier marché émetteur de touristes, représentant 25% des touristes étrangers du Vietnam. Suite à la tension entre les deux pays après l’implantation illégale de la plate-forme de forage pétrolier Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique du Vietnam, le nombre de touristes chinois a brusquement baissé. De leur côté, de nombreux Vietnamiens ont également annulés leur voyage en Chine.

L’Administration nationale du tourisme a dû réagir rapidement. Elle a envoyé des textes aux offices de tourisme des pays étrangers pour les rassurer et affirmer que la sécurité et la sûreté des touristes étrangers au Vietnam, dont les Chinois et les gens parlant chinois, seraient garanties. Elle a également sensibilisé les localités et entreprises touristiques vietnamiennes afin d’éviter tous les actes racistes envers les entreprises, hommes d’affaires et touristes chinois.

«La baisse des touristes chinois se répercutera sur le nombre d’arrivées au Vietnam en 2014. Mais nous ne comptons pas encore modifier nos prévisions de croissance», affirme Nguyên Van Tuân, directeur général de l'ANT. Et d’ajouter : «Toutefois, ces difficultés nous aident à mettre en ordre le marché du tourisme domestique qui est mené ces derniers temps par les partenaires chinois, surtout dans les circuits par voie routière». En 2013, le Vietnam a accueilli 1,9 millions de touristes chinois, dont 760.000 personnes par voie routière et 1,14 millions par voie aérienne.

La coopération touristique avec la Chine est maintenue

La branche du tourisme souhaite changer de cap en renforçant la diversification des marchés. Elle veillera à démarcher d’autres aires géographiques : russes, japonais, sud-coréens, nord-américains, européens, australiens et aséanien… Le tout, à travers des mesures fortes telles que l’élaboration de produits touristiques et services de qualité, le lancement de programmes de promotion originaux ou encore l’édification de marques concurrentielles avec les pays de la région.

L’Administration nationale du tourisme a décidé de maintenir la coopération touristique avec les offices de tourisme de Chine et les relations entre les associations de touristes des deux pays. Elle continue d’envoyer des lettres aux offices de tourisme des marchés importants pour annoncer que la tension en Mer Oriental n’affecte pas les sites touristiques, services et hôtels au Vietnam.

La branche du tourisme prévoit d’élaborer un plan de gestion des risques concernant les activités touristiques, elle étudiera également les mesures de diversification des marchés touristiques. À l’heure actuelle, elle se focalise sur le Plan de développement du tourisme maritime, insulaire et côtier jusqu’en 2020 qui met l’accent sur la défense de la souveraineté territoriale. Les îles de Phu Quôc, Côn Dao, Ly Son… sont développées en priorité pour devenir des destinations phares dans le monde. Les mesures de promotion du tourisme domestique seront également renforcées.

Source: CVN