Le Service de la culture, des sports et du tourisme de Binh Dinh (Centre) a organisé le 28 mai dans la mégapole du Sud une présentation du tourisme de Binh Dinh, sous le thème «Découvrir le tourisme de Binh Dinh à travers ses valeurs culturelles et historiques et ses potentiels maritimes».


Ville balnéaire Quy Nhon (Binh Dinh)

Ce programme a réuni environ 200 représentants du tourisme de Hô Chi Minh-Ville dont le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme, le Centre de promotion du tourisme de Hô Chi Minh-Ville et de nombreuses agences de voyage.

Province littorale du sud du Centre, Binh Dinh est connue en tant que région à même de développer plusieurs types de tourisme, notamment le tourisme écologique maritime, le tourisme d’aventure sur la côte comme sur ses îles, le tourisme écologique de forêts et de lacs, le tourisme culturel grâce à tous ses vestiges des Tây Son ou du peuple Chăm, le tourisme de villages de métiers, etc., sans oublier le tourisme MICE.

Les 134 km de côtes de Binh Dinh lui offre de très belles plages : Quy Nhon, Trung Luong, Tam Quan..., belles et sauvages, et elles particulièrement appréciées des touristes. Ses visiteurs ont également l’opportunité de découvrir ses magnifiques sites historiques et culturels comme l’escarpement de Rang-Tiên Sa, le marais Thi Nai, la colline Phuong Mai, les 14 tours Cham, le musée du roi Quang Trung (dynastie des Tây Son), ou encore la muraille Hoàng Dê (empereur).

De grands potentiels de développement du tourisme

Binh Dinh est le «pays de l’art millénaire» - entendez par là les arts martiaux - au Vietnam. On y organise d’ailleurs un Festival international bisannuel sur cette thématique, dont la 5e édition aura lieu du 1er au 4 août 2014 avec la participation de centaines de maîtres de 30 pays et territoires du monde.

Les activités artistiques et populaires de cette localité sont bien connues, comme le jeu du chant populaire de Bai Choi, lequel a fait l’objet d’une autorisation du gouvernement pour être proposé à une reconnaissance par l’UNESCO en tant que patrimoine culturel immatériel du monde.

«Le développement du tourisme de Binh Dinh n’est pas encore à la hauteur de ses potentiels. Il faudrait encore investir dans les infrastructures du tourisme ainsi que dans la promotion de ce dernier. Les voyagistes nationaux, notamment de Hô Chi Minh-Ville et Hanoi, n'ont toujours pas privilégié ces points», a fait remarquer Nguyên Minh Dung, directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de Binh Dinh.

«Avec cette rencontre, Binh Dinh souhaite que les localités et les voyagistes du pays, dont ceux de Hô Chi Minh-Ville, s’intéressent davantage à investir dans son tourisme et à l’exploitation de circuits. Binh Dinh leur donnera les meilleures conditions possibles, qu’ils soient vietnamiens ou étrangers bien sûr», a affirmé Nguyên Minh Dung.

Lors de cette cérémonie, le vice-directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, La Quôc Khanh, a également précisé que «le tourisme de Hô Chi Minh-Ville s’efforcera de coopérer avec Binh Dinh dans la promotion de ce secteur et, en même temps, s’efforcera de créer de meilleures conditions aux entreprises de tourisme et aux voyagistes pour essaiyer des tours, en particulier à ceux qui feront le choix d’investir dans la province».

Actuellement, beaucoup de grands projets sont en développement comme la zone touristique Hai Giang de 656,25 hectares par le VinGroup, le complexe écologique de la pagode Linh Phong de 56,65 ha, la zone touristique de Trung Luong-Cat Tiên de 18,2 ha, celle du lac Phu Hòa de 150 ha.

Selon les statistiques, Binh Dinh a accueilli en 2013 plus de 1,69 million de visiteurs, soit une croissance annuelle de 16%, dont environ 138.000 étrangers (+15%), pour un chiffre d’affaires de 600 milliards de dôngs (+24%).

Source: