Mettre à jour: 12 Mai 2014
Le marché Bên Thành vient de célébrer son centenaire à Hô Chi Minh-Ville. C’est un marché ancien, très connu, attirant de nombreux touristes vietnamiens et étrangers adeptes du shopping et de la négociation.

Selon les documents historiques, le marché Bên Thành a fait son apparition bien avant le temps de la colonisation française (1858). Dans un premier temps, il se tenait au bord du fleuve Bên Nghe, près de la muraille de Gia Dinh, lieu où beaucoup de passagers et de soldats se réunissaient. C’est pourquoi, cet embarcadère ainsi que le marché ont été surnommés «Bên Thành» ou embarcadère de la muraille. En ce temps-là, il était en brique et en bois et possédait un toit en herbes.

Dès sa fondation, le lieu a connu le succès grâce aux activités des habitants et celles des localités voisines de la région comme My Tho, Lôc Ninh et autres. Beaucoup de commerçants s’y rendaient par voies fluviales et routières afin d’y faire des affaires. C’est ainsi que Bên Thành est devenu un vaste marché, très représentatif du Sud.

Le marché a été complètement détruit en 1911. Entre 1912 et 1914, le maire de la ville Eugène Cuniac donna l’ordre de remblayer les marais Boresse pour y construire le nouveau marché de Saigon, soit le nouveau marché Bên Thành. Le tout, afin de développer les activités commerciales. Autour du marché Bên Thành, deux stations de bus : Miên Dông et Miên Tây virent le jour. Celles-ci ont été transférées à d’autres endroits depuis 1940.

En 1985, le marché Bên Thành a été de nouveau restauré, mais sa structure primitive a été préservée. Les atouts du marché résident dans son architecture ouverte convenant bien au climat tropical. C’est un ouvrage tout à fait original de par sa construction. Il est dès cette époque considéré comme un symbole typique de la culture, de l’économie et du commerce de Saigon et plus largement du Sud du Vietnam. «La construction du marché Bên Thành en plein cœur de différents réseaux est une bonne idée française. Tous les chemins y mènent : le train, les bus et même les chars à chevaux pour les habitants de banlieue. Ainsi, le marché Bên Thành fut très tôt connu par le plus grand nombre», souligne le chercheur Ly Luoc Tam.

Un rendez-vous incontournable

Aujourd’hui, le marché Bên Thành représente le centre commercial et culturel de Hô Chi Minh-Ville. La majorité des touristes étrangers le visitent en priorité par curiosité et pour y faire leurs achats ou encore déguster des plats vietnamiens, notamment au marché nocturne. Chaque soir, le marché accueille environ 4.000 visiteurs. D’une superficie de 13.056 m2, il comporte quatre entrées principales (Est, Ouest, Sud et Nord) et 12 portes secondaires. Les produits qui y sont vendus sont essentiellement des vêtements, tissus, chaussures, produits artisanaux et autres denrées alimentaires. On note d’ailleurs que beaucoup de stands de produits artisanaux sont transmis de génération en génération.

«Le marché Bên Thành d’aujourd’hui est plus animé que celui d’antan et les marchandises y sont plus diversifiées. En 50 ans d’activité dans le marché, j’ai pu observer son développement. Chaque jour, il accueille des milliers de visiteurs et c’est une grande joie pour moi», confie Nguyên Thi Minh, gérante d’un stand de textile.

Le marché Bên Thanh est 15e sur 45 dans le classement des marchés les plus séduisants au monde établi par le journal USA Today. La revue Food and Wine estime, quant à elle, qu’il est l’un des 10 lieux les plus alléchants dans le monde pour sa gastronomie.

Selon le comité de gestion du marché Bên Thành, un site Internet sur le marché verra le jour à la mi-mai. On pourra se connecter pour y chercher des informations ainsi que le prix des produits qui y sont vendus. Le site fera également vivre des échanges commerciaux en ligne.

Source: