Mettre à jour: 29 Avril 2014
Terre des arts martiaux, de la littérature et patrie du héros national Quang Trung (appelé aussi Nguyên Huê, leader du soulèvement des Tây Son à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle), la province de Binh Dinh (Centre) est connue pour son fort potentiel touristique.  

La fête de la bonne pêche, appelée «Cầu ngư», un événement culturel connu à Binh Dinh

Pour attirer les touristes, Binh Dinh propose de nombreux circuits parmi lesquels ceux en hippomobile. Ces derniers permettent aux touristes d’arpenter les pistes traversant des villages où se trouvent des centres d’enseignement des arts martiaux.

Depuis longtemps, cette province du Centre est considérée comme le berceau des arts martiaux traditionnels, hérités de l'école d’arts martiaux Tây Son. Beaucoup de maîtres talentueux vietnamiens et étrangers ont été formés dans ses clubs d'arts martiaux qui attirent de nombreux jeunes de la région, mais aussi des pratiquants venus d’autres localités du Vietnam et même de l’étranger.

Le tour en hippomobile permet de découvrir le mausolée Vo Tanh, construit avant le XIIIe siècle. Au programme aussi : les villages de métiers dont les fonderies, tissages, villages de chapeaux, à l’image de celui de chapeaux de cow-boy de Phú Gia dont les créations étaient originellement destinées aux mandarins. Actuellement, les chapeaux de ce genre sont vendus aux voyageurs comme souvenir.

À côté des vestiges de la dynastie des Tây Son, la province de Binh Dinh a encore beaucoup d’autres précieux héritages culturels de la civilisation Cham. Dans le district de Tây Son existent encore les vestiges de la citadelle de Dô Ban, construite à la fin du Xe siècle.

L’hippomobile est appréciée des touristes visitant les zones de collines qui abritent le complexe des tours Cham de Binh Dinh. Les 14 tours, construites entre les XIe et XIIe siècles, sont considérées comme le plus grand groupe d'anciennes tours d’Asie du Sud. En cours de restauration, chacune est un ouvrage monumental doté de sculptures raffinées et de dessins variés.

Source: