Soixante-quinze statues en céramique du Vietnam datées d’il y a des milliers d’années jusqu’au début du XXe siècle sont présentées dans une exposition inaugurée ce matin 22 avril au Musée national de l’histoire à Hanoi.

«L’organisation de cet événement s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités en l’honneur de la Fête de la Réunification nationale (30 avril) et de la Journée internationale du Travail (1er mai)», a déclaré le Docteur Nguyên Van Cuong, directeur du Musée national de l’histoire du Vietnam, à l’issue de la cérémonie de vernissage tenu en présence de personnalités du monde des arts, de la conservation et des musées.

Selon le Dr. Nguyên Van Doàn, bien que le nombre d’objets demeure modeste, ceux-ci représentent des étapes fondamentales de la culture et de l’histoire du pays.

Ces antiquités représentent des hommes, des animaux (comme crabe, tortue, éléphant, cheval, oiseaux…). Elles peuvent être classées en trois catégories : objets cultuels, du quotidien et d’architecture.

Des objets originaux

Les visiteurs peuvent contempler des antiquités en faïence ou en terre cuite, des céramiques émaillées reflétant les multiples facettes de la vie non seulement des Viêt d’antan mais aussi des Vietnamiens actuels. Les objets cultuels comprennent des Bouddhas, des bonzes, des statues dites des «trois abondances» (bonheur, longévité et prospérité ; ou nombreuse descendance, longévité et richesse), des génies, des animaux sacrés (dragon, licorne, phénix).

Onze objets dont des animaux sacrés comme dragon, licorne, lionceau, crapaud… servaient à la décoration de toitures, de l’entrée des temples, des villages anciens ou maisons communales d’autrefois. On les utilise même encore pour décorer des ouvrages importants ou d’architecture moderne… Par ailleurs, des statues de grande taille utilisées dans des jardins publics sont également présentées. L’exposition fermera ses portes fin août.

Avant la cérémonie inaugurale de l'exposition avait eu lieu un point presse animé par le Docteur Nguyên Van Doàn, qui avait dévoilé le nouveau logo du Musée national de l'histoire, créé après deux ans d’études, et le système de présentation automatique (autoguide) en vietnamien et en anglais. Ceux en français et en d’autres langues sont en gestation. Ce système facilitera les travaux des chercheurs et archéologues ainsi que la compréhension des visiteurs.

Le nouveau logo du Musée national de l’histoire

* Fruit du travail de scientifiques, peintres, chercheurs et responsables, le nouveau logo du Musée présente un immeuble stylisé avec l’image d’un homme robuste, deux épis de riz, avec la face d’un tambour de Dông Son et trois couleurs dont le rouge bordeaux. Il reflète les périodes de lutte vaillante de la nation vietnamienne ainsi que la civilisation de la culture du riz inondé.

* L’autoguide en anglais et en vietnamien a été édifié sur la base d’une cinquantaine de textes de présentation de l’ensemble des salles du Musée à partir de la préhistoire jusqu’à la Révolution d’Août 1945, et utilisé dans l’espace d’exposition sis au 1er rue Tràng Tiên.

 
Source: CVN