(TITC) - Le soir du 16 avril 2014, au pavillon Nghinh Luong Dinh (berge de la Rivière des Parfums de la ville de Hue), a eu lieu un programme honorant le chant de Hue placé sous le thème «Les timbres de Huong Binh». Cette activité s’inscrivant dans le cadre du Festival de Hue 2014.

«Les timbres de Huong Binh» a pour objectif d’introduire le chant de Hue - un produit culturel éminent et typique de Hue, en créant des conditions favorables pour l’élaboration d’un dossier en vue d’une reconnaissance de cet art en tant que patrimoine immatériel de niveau national. C’est également une occasion pour la génération d’artistes d’aujourd’hui de rendre en  hommage leurs devanciers, d’exprimer leur fierté envers les valeurs culturelles de la région de l’ancienne capitale, tout en contribuant à la qualité ainsi que à la propre identité de cet art vocal distinctif de Hue.

Ce programme réunit donc de nombreux artisans et artistes vétérans du chant de Hue qui  a séduit le public via nombreux performances artistiques uniques, y compris des articles, opérettes typique de Hue. En particulier, «Les timbres de Huong Binh» a honoré 37 artistes, chercheurs, compositeurs du chant de Hue ayant contribuant à la préservation et la valorisation de l’identité culturelle de Hue en particulier et du Viet Nam en général.

La descente de lanterne sur la Rivière des Parfums a clôturé ce programme artistique et a laissé des impressions profondes, des émotions impressionnantes et aussi regrettables. «Les timbres de Huong Binh» est un hommage de la génération d'aujourd'hui auprès des artistes devanciers  qui ont créé et développé une identité artistique unique de la région de l’ancienne capitale du Viet Nam.

Le chant de Hue (y compris chant et instrument à corde) est la quintessence de la musique traditionnelle du Viet Nam, un mélange de chants folkloriques et de musique de Cour. Le système du chant de Hue se compose essentiellement de 60 oeuvres vocales et instrumentales divisés en deux grandes modal de mélodie (Nord et Sud) et de régler un système de «souffle» qui exprimer diverses nuances émotionnelles. La mélodie Nord est composée des chansons de ton joyeux, solennel, tandis que celle Sud regroupe des chants de ton triste, plaintif. La structure, les paroles et le style de performance du chant de Hue sont rigoureusement structuré avec l’intégration de divers éléments scientifiques. Le chant de est interprété sur une grande variété d’instruments différents : tranh (cithare à 16 cordes), le tỳ bà (luth en forme de poire), le nhị (vièle), le nguyet (luth-lune), le tam (cithare à 3 cordes), le bầu (instrument monocorde) et le sáo (flute de bambou), instruments de percussion sanh loan et sanh tien. C'est une musique élégante. Autrefois, elle était jouée dans les familles fortunées de Huê, ou lors de salons littéraires. Aujourd'hui, on la fredonne sur la Rivière des Parfums pour les touristes, et la qualité n’a plus rien à voir avec antan. Le chant de Hue est actuellement conserver et valoriser par les habitants de Hue. Ce dernier a créé l’irradiation et l’héritage des valeurs culturelles traditionnelles des ancêtres.


Phuong Mai