La montagne aux poèmes
Mettre à jour: 21 Avril 2014
À Ninh Binh, des vers anciens sont accrochés aux falaises d’un mont isolé. Ni plus ni moins qu’un recueil de poèmes gravés dans la roche, dont plusieurs composés par des personnages historiques.

Dominant la confluence des rivières Day et Vân, au cœur de la ville de Ninh Binh (Nord), Non Nuoc (littéralement «montagne et eau») est surnommée la «montagne de la poésie». Cela, tant au sens figuré qu’au sens propre. Un site naturel magnifique qui doit son originalité aux vers gravés sur ses flancs.

Vu de loin, Non Nuoc a la forme, selon les locaux qui ont de l’imagination, d’un «oiseau prenant un bain dans la rivière». D’ailleurs, autrefois, elle se nommait «Duc Thuy Son» (Montagne de l’oiseau qui se baigne). La tradition veut que ce mont de 100 m de haut fut il y a bien longtemps entièrement entouré par la mer. Avec le temps, les vagues ont érodé la roche, perçant au pied de la montagne un abri sous roche.

«Poèmes rocheux»

Classé parmi les sites naturels pittoresques du Vietnam, Non Nuoc est comme un «recueil de poésie en plein air». Sur ses falaises abruptes sont gravés une quarantaine de vers, en chinois ou en écriture démotique sino-vietnamienne (han nôm). Plusieurs ont été composés par des célébrités des XIVe - XVe siècles, comme le roi Trân Nhân Tông, le généralissime Truong Han Siêu (dynastie des Trân 1225-1400), le roi Lê Hiên Tông, l’érudit Nguyên Trai (grand mandarin de la cour, dynastie des Lê, 1428-1527, reconnu par l’UNESCO parmi les hommes de culture du monde), Pham Su Manh, Ngô Thi Sy, Nguyên Du…

Bien que gravés il y a des siècles, les vers demeurent bien lisibles. Truong Han Siêu (XIVe siècle) serait le premier à avoir gravé ses œuvres, avec son poème en chinois Duc Thuy Son, inspiré des paysages du site. Les poèmes sont de divers genres : quatrains, pentamètres, heptamètres, huitains… Des œuvres d’art tant d’un point de vue poétique qu’esthétique, inspirées de la beauté du pays, des paysages du site ou d’ailleurs, de l’amour pour la patrie. Il y a même des confidences, des réflexions ou des méditations… Ce lieu unique, d’intérêt à la fois paysager et culturel, fait la fierté des habitants de Ninh Binh. À visiter absolument !

Montagne de l'"Oiseau qui se baigne"

La montagne verdoyante n’a pas changé
Le voyageur est parti depuis longtemps, sans retour
La vague reçoit l’ombre de la Tour du Figuier
Et la grotte est toute ouverte aux nuages.

                                                  (Truong Han Siêu)

 
Source: CVN