Situé dans la ville de Yen Bai, à 200 km de Hanoi, l’embarcadère d’Au Lau passe pour être l’un des sites historiques les plus connus associés à la victoire de Dien Bien Phu de 1954. En fait, il s’agissait de la porte d’entrée assurant les renforts et les ravitaillements du front de Dien Bien Phu.

L’embarcadère d’Au Lau fonctionne toujours. Pour les riverains, les sons des bateaux évoquent les années glorieuses de la résistance anti-française et son apogée : la victoire de Dien Bien Phu. L’image des soldats vietnamiens, fiers et droits embarquant, en silence, pour le front de Dien Bien Phu, reste gravée à jamais dans leur mémoire. L’embarcadère d’Au Lau, qui constituait vraiment le nerf de la guerre pour les renforts et les ravitaillements, a été bombardé pendant plus de 200 jours et nuits pendant la campagne de Dien Bien Phu. L’armée française a largué plus de 2.700 tonnes de bombes détruisant de très nombreux bateaux de ravitaillements et faisant un nombre considérable de morts. Mais les bombardements n’ont jamais découragé les transporteurs dont le courage et l’esprit indomptable ont hautement été appréciés par le général Vo Nguyen Giap quand il a eu l’occasion d’emprunter cet embarcadère.

« L’effervescence était à son comble vers 16 h ou 16 h 30, se souvient de cette époque Phan Trung Ton, un transporteur. Les ferrys et bateaux qui transportaient les hommes et les munitions empruntaient alors l’embarcadère. Les canons et les armes lourdes étaient souvent transportés la nuit. Parfois, l’ennemi parachutait ses commandos ou tirait des fusées éclairantes mais aucun d’entre nous n’avait peur ».

Des milliers de vélos ont emprunté l’embarcadère pour ravitailler en nourritures et en munitions le camp de Dien Bien Phu jusqu’aux fameux canons de 105 mm. Dang Ngoc Chi, octogénaire qui habite dans la ville de Yen Bai, était à l’époque commissaire politique de la compagnie 395. Il se souvient encore des jours où ses camarades et lui se trouvaient sur l’embarcadère d’Au Lau.

« L’embarcadère était bombardé tous les jours. Les locaux ont mobilisé des centaines de barques pour nous transporter. Il nous fallait une heure seulement pour traverser le fleuve et se rendre au front de Dien Bien », raconte Dang Ngoc Chi.

Durant la campagne de Dien Bien Phu, la province de Yen Bai a mobilisé plus de 31.600 personnes pour effectuer les ravitaillements. À cette époque, la commune d’Au Lau ne comptait que 300 foyers, mais 300 personnes sont tout de même parties au front. Les personnes âgées et les femmes qui restaient ont elles aussi pris les armes pour protéger l’embarcadère des bombardements français. On sait aujourd'hui qu’entre avril 1952 et la campagne de Dien Bien Phu en 1954, 300.000 tonnes d’armes et de nourritures et des dizaines de milliers de soldats sont passées par cet embarcadère. “Tout faire pour la victoire”. Telle était la devise du personnel de l’embarcadère d'Au Lau qui n’a ménagé aucun effort pour ravitailler le plus vite possible le front. En 2012, l’embarcadère a été classé vestige historique national.

Aujourd’hui, un monument a été édifié pour rappeler le passé glorieux et chargé d’histoire de cet endroit aux jeunes générations. L’embarcadère d'Au Lau sera, à jamais, le symbole de l’esprit fier et indomptable des habitants de la province de Yen Bai et de tous les Vietnamiens.

Source: