Diên Biên, province montagneuse du Nord-Ouest parmi les plus défavorisées, considère le tourisme comme une orientation de développement durable.

Selon le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, les indices du secteur touristique de Diên Biên ont enregistré des changements positifs au cours de cette dernière décennie. Précisément, entre 2004 et 2013, le nombre de touristes a doublé, passant de 178.000 personnes en 2004 à 380.000 en 2013. En particulier, le nombre de voyageurs étrangers a largement crû, de 10.000 arrivées en 2004 à 66.000 l’an passé. De même, le chiffre d’affaires du secteur a beaucoup augmenté, passant de 30 milliards de dôngs en 2004 à 434 milliards de dôngs en 2013.

Cette année, Diên Biên célèbre le 60e anniversaire de la victoire de la bataille de Diên Biên Phu (7 mai 1954-2014) avec diverses activités commémoratives. Ainsi, la province envisage d’accueillir 440.000 visiteurs, dégageant 540.000 milliards de dôngs de chiffre d’affaires.

Les autorités provinciales sont déterminées à faire de Diên Biên une destination attrayante pour les touristes domestiques comme étrangers, et du tourisme provincial un secteur économique de pointe, selon le directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, Pham Van Hung.

La province établira le projet d’intensification des campagnes d’information sur le tourisme historique de Diên Biên.

En vue de préserver et exploiter d’une manière efficace les valeurs des reliques de la bataille de Diên Biên Phu, la province s’est intéressée à la conservation dès les années 1960. Ce pour servir les touristes domestiques et étrangers qui veulent étudier et se rendre sur les lieux de l’ancienne bataille historique, mais encore d'éveiller la fibre patriotique de la jeune génération et de l'éduquer à la tradition révolutionnaire.

Parallèlement aux investissements dans la conservation des vestiges historiques, Diên Biên intensifie la sensibilisation de l’opinion à la valeur de ces derniers et la présentation de la victoire de Diên Biên Phu à la population, en premier lieu les jeunes.

Source: