La pagode Dâu, berceau du bouddhisme du Vietnam
Mettre à jour: 08 Avril 2014
Construite au 2e siècle après-J.C., la pagode Dâu, située dans la province septentrionnale de Bac Ninh, est la plus ancienne, mais ausssi le berceau du bouddhisme au Vietnam. Elle est aujourd’hui un haut-lieu de pèlerinage attirant un nombre très important de fidèles et de touristes vietnamiens comme étrangers.

La pagode Dâu se trouve dans la commune de Thanh Khuong, district de Thuân Thành de la province de Bac Ninh, à une trentaine de kilomètres de Hanoi. Elle porte plusieurs noms : Diên Ung, Phap Vân, Thiên Dinh ou encore Cô Châu. Construite en 187, la pagode est au centre de la vieille citadelle de Luy Lâu et a fait l’objet de plusieurs restaurations au cours des siècles. La plus récente remonte au XVIIe siècle, sous la dynastie des Lê. À l’identique de la plupart des pagodes du Vietnam, celle de Dâu est inspirée de l’architecture orientale traditionnelle. Quatre rangées de maisons jointes ensemble forment un rectangle qui entoure trois bâtisses principales : la maison de devant, celle du milieu et la maison supérieure.

La pagode Dâu est aussi dédiée aux cultes locaux qui étaient pratiqués dans la région de Luy Lâu avant l’arrivée du bouddhisme d’Inde. C’est pourquoi, la Sainte-Mère Man Nuong, la Déesse des Nuages, et celles des Pluies, des Éclairs et des Tonnerres sont adorées ici aussi.

La pagode Dâu est réputée pour avoir conservé des objets précieux comme les gravures xylographiques datant de 1752 sur laquelle sont imprimés les sutras du bouddhisme ou les six décrets royaux datant de la dynastie des Nguyên (1802-1945).

En décembre 2013, la pagode a été inscrite sur la liste des vestiges nationaux spéciaux. Trân Dinh Luyên, vice-président permanent de l’Association des historiens de la province de Bac Ninh : «À mon avis, la pagode Dâu et celle de But Thap méritent d’être reconnues en tant que vestiges nationaux spéciaux. Il faut renforcer la sensibilisation de la population aux valeurs culturelles et architecturales de ces deux pagodes et les préserver».

Lieu chargé d’histoire, la pagode Dâu attire de nombreux pèlerins qui viennent découvrir l’origine du bouddhisme et son architecture originale. Ce lieu sacré est devenue la fierté des habitants de la région, dont Bui Thi Loi : «je suis très fière de cette pagode qui compte parmi les plus anciennes du Vietnam. Elle est le berceau du bouddhisme et l’une des pagodes les plus originales d'Asie du Sud-Est».

De son côté, Nguyên Duy Khoa, chef du service culturel de la commune de Thanh Khuong qui abrite le site, indique : «je suis fier d’être né sur la terre du Bouddha. Où qu’ils se trouvent, les habitants locaux reviennent participer à la fête de la pagode Dâu qui a lieu le 8e jour du 4e mois lunaire».

Il s’agit de la plus grande fête bouddhiste du Nord Vietnam au cours de laquelle les participants prient pour avoir de bonnes récoltes. Après la cérémonie de culte, ce sont des jeux populaires et des compétitions sportives. La fête est une bonne occasion pour les gens de la localité de préserver leurs valeurs culturelles, et pour les touristes, de découvrir l’une des fêtes les plus originales du Vietnam.

 

Source: CVN