Le Premier Ministre a autorisé le Ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme à déposer un dossier auprès de l'UNESCO afin de faire inscrire le culte des Déesses-Mères sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité.

Le ministère vietnamien a également obtenu l'autorisation du chef du gouvernement de coopérer avec des officiels de République de Corée, du Cambodge et des Philippines afin de soumettre un dossier commun pour faire reconnaître le tir à la corde en tant que patrimoine culturel immatériel de l'Humanité en 2015.

Le culte des Déesses-Mères est une croyance très populaire qui est pratiquée depuis très longtemps au Vietnam. Selon le chercheur en culture Huu Ngoc, il s'inscrit dans le cadre du culte traditionnel des génies féminins. La terre, l'eau et le ciel avaient été déifiés par l'imagination populaire qui les appelait Mère Terre, Mère Eau, Mère Ciel. Au cours des millénaires, ces adorations sporadiques et locales s'étaient généralisées et décantées, dégageant des traits communs. Un culte national est né, celui des Déesses-Mères, lequel est aussi appelé le culte des Trois Palais (Tam phu), ou encore des Quatre Palais (Tu phu).

Source: AVI