Can Gio, terre laissée en abandon pendant un certain temps en raison des produits chimiques toxiques déversés pendant la guerre, devient aujourd'hui une réserve naturelle et un lieu séduisant les touristes nationaux et internationaux, grâce à sa faune, sa flore et aux soins prodigués par l'homme.


 La réserve naturelle de mangroves de Can Gio relevant du district du même nom de Hô Chi Minh-Ville, est une des mangroves typiques de la région littorale tropicale. Non seulement elle fournit de nombreux produits forestiers, mais encore abrite plusieurs espèces maritimes, oiseaux aquatiques, oiseaux migrateurs et certaines espèces d'animaux terrestres amphibies.

Ce sont aussi les premières mangroves du Vietnam qui ont été reconnues en tant que réserve de biosphère mondiale.

Selon les estimations des experts étrangers, Can Gio est une forêt bien protégée en Asie du Sud-Est. Outre les 160 espèces végétales environ qui sont présentes dans cette réserve, Can Gio constitue encore le biotope de plus de 700 espèces d'animaux aquatiques invertébrés, de 137 espèces de poissons et de plus de 40 espèces d'animaux vertébrés.

En particulier, Can Gio est la niche naturelle d'oiseaux représentant 34% de ceux présents au Vietnam, et parmi lesquels figurent 9 espèces précieuses répertoriées dans la "Liste Rouge" du monde.

Les cultures de la communauté des habitants vivant dans cet endroit sont très diversifiées et originales, étroitement liées aux villages de métiers traditionnels. Il s'agit également du premier endroit au Vietnam et en Asie du Sud-Est où ont été découverts des tombeaux en forme de vase (300 tombes environ), vestiges de la culture d'Oc Eo.

Avec plusieurs formes touristiques tels que le tourisme de détente, l'écotourisme, et outre la recherche scientifique, Can Gio attire les visiteurs avec plusieurs circuits tels que la visite du parc forestier de Can Gio, de l'île des singes, des niches naturelles d'oiseaux sur une superficie de plus de 100 ha, sans omettre la contemplation de la beauté naturelle de Dam Roi.

Les visiteurs auront également l'occasion de visiter les mangroves de Vam Sat, un des deux sites de tourisme écologique et de développement durable mondiaux au Vietnam, afin de respirer l'air pur et de déguster les spécialités locales.

La planification d'une agglomération sur une superficie de 872 ha, dans cette région a été approuvée par le gouvernement afin de faire de Can Gio, vers l'an 2010, un centre de services touristiques et commerciaux, dont des musées écologiques marins.
Source: AVI