L’exposition "France-Vietnam : Quatre siècles de relations ; Le rôle des pionniers de la photographie au Vietnam" a été inaugurée dans la soirée du 20 mars au Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales de la France (CARAN), à Paris.

Organisée par les Archives nationales de la France et l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, cette manifestation s’inscrit dans le cadre de l’Année du Vietnam en France 2014.

Pendant deux mois, elle expose 150 photographies noir et blanc en grand format de photographes connus tels qu'Emile Gsell (1838-1879), Gustave Ernest Trumelet-Faber (1852-1916), Charles-Edouard Hocquard (1853-1911), Aurélien Pestel (1855-1897), Firmin-André Salles (1860-1929), Pierre Dieulefils (1862-1937)…

Ces clichés pris durant la période de 1860 au début du XXe siècle reflètent fidèlement la société vietnamienne durant la période coloniale. On peut y voir les scènes quotidiennes comme festivités, marchés, cirques, filles…, contempler la beauté du Lac de l'Épée restituée de et du pont Thê Huc, la pagode au Pilier unique , la porte du Midi… ou les portraits et costumes des empereurs de la dynastie des Nguyên ainsi que leur entourage.

Selon Pierre Gény, secrétaire à vie de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, ces photographies viennent des fonds prestigieux des Archives nationales de la France, de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, des musées du Quai Branly, Guimet, d'Aix-en-Provence, et de l’Ecole française de l’Extrême-Orient. Parmi les clichés exposés, nombre sont publiés pour la première fois. "Ces photos, qui témoignent d’une période de l’histoire, permettent aux visiteurs de faire un voyage en remontant le temps, vers le Vietnam d’autrefois", a-t-il estimé.

Prenant la parole à cette occasion, l’ambassadeur du Vietnam en France Duong Chi Dung a apprécié l’idée d’organiser cette exposition et affirmé que celle-ci contribuait à enrichir l’Année du Vietnam en France.

Le diplomate a également estimé que, de concert avec d’autres expositions sur la culture et l’art ainsi que les échanges culturels, cette exposition concourait à fonder une "mémoire partagée d’une période de l’histoire marquée par des vissicitudes et que les deux peuples ont su surmonter pour tisser des liens riches et attachants".

Dans le cadre de l’exposition, un espace est réservé pour la projection de 40 panneaux déjà présentés aux Archives nationales de Hanoi puis au Musée des Beaux-Arts d’Hô Chi Minh-Ville et à l’IDECAF, Institut d’échanges culturels avec la France de cette même ville.

Selon Pierre Gény, les grands panneaux décrivent une période de l’histoire plus longue, à commencer par le débarquement en décembre 1624 en Cochinchine du Père Alexandre de Rhodes, pour mener ses activités de missionnaire, lui qui a contribué à inventer l’écriture romanisée du vietnamien - le Qu ố c ng ữ . Cette période, qui s’étale sur 400 ans, a donné son nom "France –Vietnam : Quatre siècle de relations" à l’exposition.

Source: