Le colloque scientifique international «Le Vietnam contemporain : Littérature, Cinéma, Linguistique» est organisé du 17 au 19 mars à Paris pour dresser l’état des lieux de la recherche dans ces trois domaines et les présenter au public étranger.  


La manifestation est organisée par quatre universités françaises (Institut national des langues et civilisations orientales - INALCO, Universités de Paris-Diderot, Paris-Est Créteil, Aix-Marseille), ainsi que l’Université nationale de Hanoi (Vietnam), l’Université de San Francisco (États-Unis), l’Université de langues étrangères de Tokyo (Japon), l’Université Chulalongkorn (Thaïlande). Le colloque associe chercheurs, écrivains et cinéastes, et prend diverses formes : contributions scientifiques, rencontre-débat, lectures, projection-débat.

Selon Benoît Paumier, commissaire général de l’Année croisée France-Vietnam, cette réunion revêt une signification importante dans le cadre de l’Année du Vietnam en France 2014, parce qu’il est le premier colloque international consacré à la littérature vietnamienne à l’extérieur du Vietnam. Il a souligné son envergure internationale en citant les intervenants qui sont des professeurs venus d'universités des cinq continents. Il a aussi apprécié les interventions aux contenus novateurs du colloque, à savoir la littérature vietnamienne de la nouvelle génération, la littérature vietnamienne d’expression française (qui contribue à faire le lien entre le Vietnam et la France) et la littérature vietnamienne de la diaspora.

De même, il a estimé que la littérature vietnamienne intéressait de plus en plus le public français, qu’elle avait de plus en plus de succès au sein du public et dans le monde de l’édition en France. La preuve est qu’à l’issue de ce colloque, quatre livres de la diaspora vietnamienne qui viennent de sortir participeront la semaine prochaine au Salon du livre en France.

Pour sa part, Aboubakr Chraibi, vice-président du Conseil scientifique de l’INALCO, a indiqué que ce colloque traduisait la vision de l’INALCO de faire prospérer la tradition cosmopolite de la France et de contribuer à ce que la France continue, par sa culture et sa langue, à servir de passerelle entre le Vietnam et les grands courants de la création littéraire internationale contemporaine.

Doàn Câm Thi, maître de conférences à l’INALCO, auteure de plusieurs recherches sur la littérature vietnamienne, a estimé qu’il s’agissait d’une occasion de présenter à l’étranger la littérature et le cinéma contemporains du Vietnam ainsi que la nouvelle génération d’auteurs qui a grandi après la guerre, à l'ère de la mondialisation.

 

Source: CVN