«Coordination pour promouvoir le tourisme - moteur du développement économique de la région Tây Bac (Nord-Ouest)» est l’objectif de cette année, proposé par le Comité de pilotage du Tây Bac.  


Cette année marque les dix ans de l’édification et du développement du Comité de pilotage du Tây Bac. Ce dernier a choisi le sujet «Coordination pour promouvoir le tourisme - moteur du développement économique de la région Tây Bac (Nord-Ouest)» comme son objectif annuel. Cette année même, il assumera l’organisation de la conférence des Comités de pilotage du Tây Bac et Tây Nam Bô (Sud-Ouest) pour une meilleure coordination dans le tourisme.

Ce comité envisage de coopérer avec le Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme pour dresser un état des lieux et proposer des mesures de promotion du tourisme local.

Le Tây Bac a des potentialités touristiques immenses. Il le doit en particulier à sa trentaine de groupes ethniques minoritaires, qui ont tous préservé leur identité culturelle. Cette ancienne terre de résistance révolutionnaire abrite des paysages époustouflants, des sites touristiques, historiques merveilleux. Le développement touristique permettra de créer des emplois, de repousser la pauvreté, d’augmenter les revenus des habitants locaux. Mais pour dynamiser son tourisme, le Tây Bac doit impérativement coopérer avec les autres régions du pays.

Malgré ses atouts, le Tây Bac est encore loin d’attirer les foules - à l’exception de Sa Pa bien sûr. En cause, des ressources humaines et infrastructures insuffisantes, le manque d’investisseurs. La région a besoin de capitaux et d’aides du gouvernement. Cette année, le Comité de pilotage du Tây Bac envisage de renforcer l’organisation de conférences et autres colloques, en coopération avec le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. En outre, seront organisés des forums pour inciter les investisseurs privés à injecter des fonds dans le tourisme.

Valoriser les potentialités

La région Tây Bac comprend 12 provinces (Hà Giang, Lào Cai, Yên Bai, Lai Châu, Diên Biên, Son La, Hoà Binh, Cao Bang, Bac Kan, Lang Son, Phu Tho et Tuyên Quang) et 21 districts à l’ouest des provinces de Thanh Hoa et Nghê An. Couvrant 28% de la superficie du pays, le Tây Bac compte 11 millions d’habitants. Base de résistance durant la guerre, elle a un rôle stratégique, particulièrement en matière socio-économique et de défense. Ses richesses ne sont pas seulement culturelles, mais aussi naturelles avec ses nombreuses zones protégées qui abritent une faune et une flore que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le pays.

En plus du tourisme, le Tây Bac regorge de potentialités dans l’agriculture, la sylviculture, l’hydroélectricité et l’exploitation minière. Le développement de la région est l’aspiration de tous ses habitants et aussi une tâche importante pour l’œuvre d’édification et de défense du pays.

Ces dernières années, le dévelop-pement de cette région est l’objet de l’attention particulière du gouvernement. La croissance de son PIB a atteint 11,16% par an durant la période 2005-2012. Le taux de pauvreté a diminué annuellement de trois à quatre points.

Malgré tout, le Tây Bac reste la région la plus pauvre du pays. L’écart de revenu avec les autres localités est notable. Les conditions de vie des habitants des zones reculées sont encore difficiles. En 2013, le revenu per capita était de 21,5 millions de dôngs, bien inférieur à la moyenne nationale. En outre, la coordination entre ses provinces, le Tây Bac et les autres régions reste limitée.

Depuis 2009, le Comité de pilotage s’est concentré sur le renforcement de la direction, des contrôles de l’exécution des directives, arrêtés et l’élaboration de programmes et projets. L’accent a été mis sur l’investissement dans les infrastructures, les ressources humaines ainsi que la lutte contre la pauvreté.

Chaque année, le Comité de pilotage définit un thème d’action. En 2011, il s’agissait du «Renforcement des compétences des cadres d’ethnie H’Mông au sein du système politique de base des communes importantes du Tây Bac». En 2012, du «Développement de la circulation de la région Tây Bac». En coopération avec le ministère des Communications et des Transports, ce comité a élaboré cette année-là un plan de développement des infrastructures de circulation à l’horizon 2015. En 2013, il s’agissait de la «Promotion de l’investissement et du bien-être social». Le Comité de pilotage a organisé deux conférences : «Promotion de l’investissement et bien-être social dans la province de Tuyên Quang» et «Amélioration de l’environnement d’investissement, du commerce et attrait des projets d’aides publiques pour le développement et des ONG dans la province de Phu Tho».

Au cœur des activités figurent toujours la lutte contre la pauvreté et la précarité, une priorité pour laquelle ledit comité cherche toujours à solliciter la participation des entreprises, des investisseurs privés et des localités.

 

Source: