Le district de Sa Pa (province de Lào Cai) est devenu une destination de choix pour les touristes vietnamiens et étrangers, qui sont d’année en année toujours plus nombreux.  


Les potentiels touristiques de Sa Pa sont très importants : tourisme de repos, écotourisme, tourisme d’aventure, tourisme culturel... Les paysages et les conditions climatiques favorables sont aussi des atouts de taille, de même que ses ethnies minoritaires qui ont su préserver leur identité culturelle. Enfin, Sa Pa est réputé pour l’hospitalité de ses habitants.

En 2013, la bourgade a accueilli 950.000 visiteurs dont 140.000 étrangers, contre 610.000 en 2012, rapportant un chiffre d’affaires de 550 milliards de dôngs.

Actuellent, le district de Sa Pa compte 162 établissements hôteliers dont 47 de standing 4 à 5 étoiles, soit un total de 2.560 chambres. Parallèlement, le homestay (hébergement en famille d’accueil) se développe rapidement. Sa Pa est reconnu comme un des 21 sites touristiques les plus attractifs du pays. En novembre 2013, la ville a fêté les 110 ans de son tourisme.

Ses potentialités touristiques et les valeurs culturelles ont contribué à changer sa physionomie ainsi qu’à améliorer les conditions de vie de ses ethnies minoritaires. Dans le cadre du projet d’élargissement des infrastructures, d’un investissement de 82 millions de dollars, la construction d’établissements d’hébergement n’a cessé d’augmenter ces dernières années.

Plusieurs fêtes ou métiers traditionnels de Sa Pa ont été reconnus patrimoines nationaux comme moulage, sculpture sur argent, fêtes Roong Poc ou Lông Tông (descente aux champs)...

Développement durable avant tout

Ces dernières années, un grand nombre de voyagistes et groupes touristiques internationaux ont investi à Sa Pa, avec des résultats souvent remarquables. Les hôtels Victoria, Châu Long, HolyDay... en sont de bons exemples.

En 2013, The Sun Group a mis en oeuvre un projet de téléphérique, qui reliera la ville au mont Fansipan, d’un investissement de 4.400 milliards de dôngs. Un projet monumental en plein parc national, qui permettra d’accéder au toit de l’Indochine en 15 minutes, alors qu’il faut actuellement deux jours de marche.

À côtés de ses avantages, la station de montagne doit aussi faire face à des défis importants dans la préservation de ses patrimoines, la valorisation des caractères culturelles de ses ethnies minoritaires, la préservation du parc national, la gestion et l’aménagement urbains...

Faire de Sa Pa un grand centre urbain touristique de niveau national répondant aux normes internationales passe par l’élaboration d’un vaste plan d’aménagement. Ce qui est aujourd’hui chose faite. Selon un plan d’ici à 2030, la ville et ses environs seront divisés en sept aires bien précises. Les priorités sont espaces naturels, architecture française, édifices religieux et de culte…

Une perle en montagne

Situé au Nord-Ouest du Vietnam, à 350 km de Hanoi et au cœur d’une superbe vallée, à une trentaine de kilomètres de la frontière chinoise, Sa Pa est une ancienne station climatique datant de l’époque coloniale, née en 1922. À une altitude moyenne de 1.500 m – 1.800 m, Sa Pa dispose d’un climat presque tempéré, avec une température moyenne de 15-18°C. La saison des pluies court de mai à fin août. Le meilleur moment pour les touristes est de septembre à novembre ou de mars à mai. À cette période, il fait sec avec des jours ensoleillés et des nuits fraîches. C’est en avril et mai que la végétation est la plus belle.

 

 

Source: