Hanoi préserve et valorise le ca trù
Mettre à jour: 10 Mars 2014
Le Service de la culture, des sports et du tourisme de la capitale a récemment offert cinq lots des matériels sonores aux associations et clubs de ca trù (chant des courtisanes) de Hanoi, Thai Hà, Thang Long, Lô Khuê et Chanh thôn (hameau Chanh).

 
«Notre club vient de bénéficier d’équipements sonores. Cela motivera davantage les artistes et les membres du club à préserver le patrimoine national», a informé l’artiste Nguyên Thi Ngoan, président du club de ca trù Chanh thôn. Avant d’ajouter : «Cette assistance a une grande signification pour les clubs de +ca trù+ notamment le nôtre».

Des difficultés persistent

Pour développer ce trésor, les clubs de ca trù rencontrent de nombreuses difficultés dont l’enseignement de cet art aux jeunes. Plusieurs l’aiment mais n’ont pas de temps de l’apprendre.

Selon la chanteuse Bach Vân, du club de ca trù Thang Long, il est urgent de susciter l’intérêt des spectateurs notamment vietnamiens sur cet art. Car peu seulement participent aux représentations de son club contrairement aux étrangers. En plus, beaucoup ne s’intéressent pas au patrimoine national.

«En ce sens, pour valoriser le +ca trù+ au même titre que les autres chants traditionnels, il faut +former+ les spectateurs», estime-t-elle.

En 2013, le Service de la culture, des sports et du tourisme de Hanoi a acheté une carte d’assurance-santé aux artistes des clubs de ca trù de la capitale. De plus, il a établi des plans visant à préserver et valoriser cet art. Dans les années à venir, il organisera plusieurs programmes d’échange et des festivals afin de multiplier des représentations d’artistes et, promouvoir ce patrimoine au public.

Succès dans la préservation du patrimoine

Le chant ca trù est considéré comme une «spécialité» de Hanoi. La capitale envisage de créer des sites touristiques visant à le promouvoir aux visiteurs locaux comme étrangers : le jardin floral Ly Thai Tô, le théâtre du chèo de Hanoi...

Actuellement, le club de ca trù Thang Long et celui de Hanoi sont des adresses très fréquentées des passionnés de cet art traditionnel. Le club de Hanoi donne une représentation tous les dimanches dans la maison communale Kim Ngân (42, rue Hàng Bac) pendant que le club de Thang Long donne ses représentations tous les samedis soirs dans le temple Quan Dê (28, rue Hàng Buôm), et tous les mardis, jeudis et samedis dans la Maison des patrimoines, (87, rue Ma Mây).

Le ca trù est une forme complexe de poésie chantée du Nord du Vietnam datant du XVe siècle. S’inspirant de la culture populaire, il est devenu une «expression savante» de la musique traditionnelle nationale.

Il a été inscrit en 2009 dans la liste des patrimoines immatériels de l’humanité nécessitant une sauvegarde d’urgence.
Source: CVN