Parmi les 14 vestiges reconnus en tant que "patrimoine national spécial" selon une récente décision gouvernementale, la province de Bac Ninh (Nord) a l’honneur d’en posséder deux.

Il s’agit de pagodes Dâu et But Thap, qui toutes deux arborent une architecture originale avec des motifs ornementaux ingénieux. Elles sont classées "vestige national" depuis 1962.

Située dans la commune de Thanh Khuong, district de Thuân Thành, la pagode Dâu a été construite au IIe siècle et est considérée comme la première résidence bouddhique du Vietnam. Ce site a été largement remodelé au cours de la dynastie des Trân (1225-1400) puis à l’époque Lê Trung Hung (1533-1789).

La pagode Bút Tháp, sise commune de Dinh Tô, district de Thuân Thành, a été pour sa part construite durant la dynastie des Trân. Elle a aussi subi de grandes modifications au cours de la période Lê Trung Hung. Dans l'enceinte de la pagode se dressent plusieurs tours, la plus marquante étant la tour Bao Nghiêm, de forme octogonale. Comportant cinq étages et en pierre, elle a été bâtie en 1647. Elle mesure 13 m de haut. Parmi les statues de Bouddha qu'elle abrite, celle aux mille bras et mille yeux de Kouan Yin représentant le Boddhissattva Avalokiteshvara a été reconnue "bien précieux national" en 2012.

Selon le directeur adjoint du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, Lê Dac Thuât, en plus des pagodes Dâu et But Thap, Bac Ninh conserve plusieurs autres vestiges culturels et bouddhiques. Cette année, la localité continue à soumettre au gouvernement divers dossiers pour faire reconnaître d’autres sites en tant que patrimoine national spécial. Il s’agit de la pagode Phât Tich (au district de Tiên Du), du temple et du mausolée Kinh Duong Vuong (au district de Thuân Thành), et du temple Dô (au district de Tu Son).

Dans son plan d'aménagement culturel d’ici 2020, Bac Ninh continue d’élaborer des dossiers pour la reconnaissance d’autres vestiges. La localité s’intéresse aussi à l’aménagement des zones de services, à la formation de guides touristiques, à la restauration de ses sites en vue de créer un environnement touristique favorable.

Pour l’heure, afin de mieux préserver et valoriser ces sites, les services de la culture, des sports et du tourisme de Bac Ninh procèdent à la révision et au perfectionnement de ses règlements relatifs à la gestion. Dans les temps à venir, le comité de gestion des vestiges à Bac Ninh publiera des documents pour présenter plus largement ses patrimoines nationaux spéciaux aux touristes.

Source: