La cérémonie de mariage chez l’ethnie Thai
Mettre à jour: 05 Janvier 2013
Avec ses caractères originaux, la cérémonie nuptiale des Thai contribue à embellir et enrichir la culture de la haute région, et celle du peuple vietnamien plus globalement.

Dans la cérémonie de mariage traditionnelle de l’ethnie Thai, la famille du marié doit passer trois rites principaux.

Le premier s’appelle chom mia ou cham ngo (rencontre). Le deuxième est khat cam kin khuoi ou an hoi (fiançailles) avec comme présents bétel et noix d’arec. Le troisième s’appelle ton mia ou don vo (accueil de la femme).

 

Dans le 3e rite, la famille du marié est obligée de se lever très tôt pour abattre le boeuf, préparer les présents avant de les apporter à la famille de la mariée. Ces présents comprennent cochon, riz gluant, alcool, coq, poissons secs dans la corbeille tressée, tube bang nhua (viande maigre marinée de sel puis farcie dans un tube en bambou) pour l’oncle de la mariée, 4 paquets xi ho, khat pu (paquets d'un bétel venant de la forêt, qui parasite l’arbre co hat).


La famille du marié prépare aussi deux plats : ca chua (poisson fermenté) et banh chung (gâteau du riz gluant). Le ca chua montre l'habileté et le talent des hommes Thai. Les poissons ont été pêchés dans la rivière puis séchés, hachés, enfin farcis dans les tubes de bambou. Une semaine après, les poissons fermentés dégagent une bonne odeur, le goût est aigre. Le banh chung, quant à lui, est fabriqué à partir de riz fluant avec un noyau de viande, mais sans haricot mungo (différence avec le banh chung de l'ethnie Kinh).

 

Un autre rite important dans la cérémonie de mariage des Thai est tang tâu ou bui toc nguoc (rite du chignon). La famille du marié envoie un groupe de femmes débrouillardes pour aider la mariée à préparer ce rite. La famille de la mariée envoie aussi deux amies de celle-ci, qui joueront le rôle de demoiselles d’honneur à la cérémonie de mariage. Dans ce rite, les parents du marié donnent comme présents deux chignons postiches, broche de cheveux en argent, étoffe blanche tissée, brocatelles, ceinture et argent liquide. Les parents de la mariée, de leur côté, donnent à leur fille une étoffe blanche tissée, des brocatelles, de l'argent liquide, un peigne, un bol d’eau pur. La nai tâu, personne choisie pour tordre les cheveux de la mariée en chignon, chantera des paroles de meilleurs vœux pour le couple.

 

La cérémonie de mariage chez les Thai doit se faire deux fois. La première fois regroupe tous les membres des familles du marié et de la mariée. Les membres de la famille du marié restent un jour chez la famille de la mariée. Le marié, lui, reste de deux à sept jours. Après ça, la mariée passe deux à sept jours chez sa future belle-famille. L'occasion de bien faire connaissance avant le jour J.

 

La deuxième fois, un à deux ans après la première, c’est la cérémonie de mariage officielle. Le couple porte alors les plus beaux vêtements traditionnels de l’ethnie. La mariée apporte à la famille du marié le matelas et la couverture qu’elle a tissés elle-même. La fête dure trois jours.


Au fil des années, certains rites de la cérémonie de mariage des Thai ont été réduits mais les caractères originaux demeurent...

Source: Le courrier du Vietnam