Avec un sommet culminant à 1.000 mètres d’altitude, Di Linh est réputé pour ses reliefs. De magnifiques successions de montagnes y dessinent un horizon à part. On y compte de nombreux sites touristiques surprenants tels que les cascades de Bopla et Liliang. Une destination idéale pour les voyageurs en quête de magie…

La cascade Bopla est située dans la commune de Liên Dâm, à 6 km du Sud du bourg de Di Linh, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre). La légende raconte que lorsque la région était sous domination Cham, le roi a demandé à la population de payer un impôt très particulier. En effet, il exigeait qu’on lui remette des produits de la forêt tels que des peaux d’animaux sauvages, des cornes de rhinocéros, des cerfs, des cerfs cochons (espèce de cervidés) et des ivoires d’éléphant…. Un chef de la tribu locale, qui vivait à côté de la cascade, a trouvé une paire d’immenses défenses d’éléphant en ivoire. On dit qu’elles étaient si grandes qu’elles dépassaient même un homme. Le chef les remit au roi des Chams. Ce dernier, épris de ces incroyables défenses, décida alors de renommer la cascade Ngà Voi (ivoires d’éléphant). Cela est resté. En effet, Bopla, en langue K’Ho, désigne également les ivoires d’éléphant.

 

Quelques dizaines de mètres avant la cascade, la chute d’eau se fait déjà entendre. Comme une invitation à s’approcher... Les visiteurs peuvent ensuite suivre des chemins de traverse pour découvrir la beauté sauvage de cette nature préservée. Des balades qui offrent d’heureuses surprises faites de paysages incroyables. Arrivée à la cascade, ces 50 mètres de chute nous font irrémédiablement penser à un ruban de soie blanche, se déroulant avec grâce pour se répandre enfin en un grand lac enchanteur. Dans cette vaste étendue, on peut contempler la cascade aux eaux écumeuses et les majestueux arbres centenaires qui l’entourent tout en écoutant le doux murmure des ruisseaux, le gazouillement des oiseaux et le bruissement des feuilles…


À 12 km du bourg de Di Linh, c’est une autre cascade qui s’offre à nous, la cascade Liliang. En langue K’Ho, cela désigne une cascade à plusieurs étages rocheux. La chute part du haut de la montagne pour atterrir dans un gouffre. Au sommet, un sentier traversant la montagne vous mène à la cascade qui par trois fois s’arrête pour reprendre son élan... De fait, la chute évoque la chevelure de l’une de ces gracieuses créatures mystiques. Un paysage sauvage qui séduit des milliers de visiteurs chaque année.


En 1999, les cascades Bopla et Liliang ont reçus, de la compagnie touristique Lâm Dông, des investissements nécessaires pour devenir des zones écotouristiques. Les voyageurs vietnamiens et étrangers se rendent de plus en plus dans cette région. Chaque année, elle accueille entre 40.000 à 50.000 personnes. Que ce soit pour quelques jours de congés ou pour un week-end, ces endroits féeriques constituent des destinations idéales...

Source: AVI