Mettre à jour: 04 Juillet 2012
  Vieux de plus de 400 ans, le pont couvert de la pagode Luong, commune de Hai Anh, district de Hai Hâu, province de Nam Dinh, a gardé son charme d’antan et ses traits architecturaux d’origine.  

                 

Ce pont se trouve à 100m de la pagode Luong (commune de Hai An, district de Hai Hâu, province de Nam Dinh) sur la route menant à la pagode. Les gens de la région l’appellent communément le «pont couvert de la pagode Luong». On l’appelle aussi «pont du marché Luong», parce qu’il se trouve aussi près du marché. Il sert à la fois de lieu de passage et aussi de lieu de repos. Les gens locaux aiment s’y se reposer, discuter après les travaux champêtres.


 Selon les annales historiques, ce pont couvert a été construit en même temps que la pagode, c'est-à-dire au XVIe siècle. Il enjambe la rivière Trung Giang, qui longe la commune de Hai Anh. Si son toit est actuellement en briques, il fut en chaume il y a bien longtemps. Au XVIIe siècle, le pont fut restauré. Son aspect actuel vient de sa dernière restauration, en 1922.

 

Dans l'ensemble, le pont ressemble à une maison longue à toit de tuiles. Il compte neuf travées. Les piliers en bois de fer sont posés sur 18 piliers carrés en pierre. Le plancher, large de 2m, est aussi en bois de fer. Le toit est couvert de tuiles en forme d’écailles de dragon, le pont a la forme d’un dragon rampant.


Ce pont est un exemple de pure architecture vietnamienne en bois, en particulier à travers la disposition des rangées de colonnes, la structure des poutres et poutrelles ainsi que la façon de lier les tenons... Les deux entrées en forme de voûte sont flanquées de deux rangées de colonnes avec des sentences parallèles en caractères chinois. Au-dessus de chaque entrée tronent deux lionceaux portant un grand livre roulé, donnant une impression à la fois hiératique et familière.

Avec les ponts couverts de Thanh Toan de Huê et de Hôï An, le pont couvert de la pagode Luong est l'un des derniers ouvrages de ce type dans le pays.

 
Le témoin d’une période florissante mais aussi paisible de cette région rurale de Hai Hâu.

Source: