Le tourisme Zen suit doucement sa Voie
Mettre à jour: 13 Août 2010
Au cours d'un voyage, rien de plus merveilleux que d'avoir des moments de détente dans un lieu calme et solennel où l'on peut se livrer à la méditation, en se débarrassant des soucis du quotidien... Effectivement, des circuits touristiques où se mêle la recherche de thérapies psychologiques via le zen sont en vogue.

Visiter des monuments bouddhiques, mieux comprendre la vie dans les monastères et connaître certaines méthodes de méditation originales..., tout cela constitue un circuit touristique zen en général, selon M. Kobayashi, employé de Japan Tourist et Travel Guide, qui a effectué récemment une mission d'étude sur le potentiel de ce tourisme à Hanoi. L'introduction dans les programmes touristiques d'activités de détente et de méditation tels que le spa, l'ikébana, l'art du thé de Chine les rend plus séduisants. Au Japon, le tourisme spa est même devenu l'intérêt principal des vacanciers étrangers.

Le Vietnam côté zen 

La Thaïlande, un pays voisin plus proche du Vietnam que le Japon, possède des instituts bouddhistes parmi les plus grands du monde. Et une destination que les opérateurs vietnamiens ne manquent pas d'introduire dans leur programme est l'Institut bouddhiste Dhammakaya, dont la superficie dépasse 40 km2. Chaque semaine, des millions de touristes s'y rendent pour méditer, écouter les prêches...

Avec une tradition millénaire de bouddhisme, la philosophie zen se manifeste toujours dans la culture vietnamienne, et dans la manière de vivre de ses habitants. Avec un réseau d'instituts bouddhistes originaux qui parsème le pays, le Vietnam répond parfaitement aux conditions de développement de ce modèle de tourisme. Le pays compte au total 120 instituts bouddhistes, dont Truc Lâm Yên Tu (Quang Ninh), Truc Lâm Tây Thiên (Vinh Phuc), Bich Dông (Ninh Binh), Tu Dàm, Thiên Mu (Huê), Tu Ân, Giac Lâm, Giac Viên (Hô Chi Minh-Ville)… La capitale vietnamienne en recense 2 qui sont depuis longtemps des destinations fréquentées par les touristes : les pagodes Bà Da et Trân Quôc. 

La province de Bà Ria - Vung Tàu a actuellement un projet d'aménagement d'une zone de tourisme zen dans les locaux de l'Institut bouddhiste Chon Không avec un montant total d'investissement de plus de 30 milliards de dông sur une superficie de 2 hectares. Selon Nguyên Quôc Chuong, directeur du Centre de promotion du tourisme de la province, lorsque démarreront ses activités, la zone s'équipera de plusieurs ouvrages : jardin de pierres Phuong Dông, lieu de Yoga, local de calligraphies, cuisine végétarienne, jardin de médecine traditionnelle vietnamienne qui offre des traitements gratuits, musée de la bouddhologie, pièce pour l'art du thé chinois... Le tourisme zen se décline sous plusieurs formes : thé zen, café zen, spa zen...

Remède antistress 

Même si l'on ne peut pas encore attribuer le mot "développement" au tourisme zen du Vietnam, les opérateurs de tourisme du pays, très sensibles à l'évolution conjoncturelle, ont déjà senti le besoin de ce modèle dans un avenir proche car l'homme mène chaque jour une vie de plus en plus stressée, qui le met souvent sous pression. De nombreuses sociétés de tourisme essaient désormais de concevoir des programmes psychologiques avec des destinations à caractère relaxant et proche de la nature. En plus des visites de pagodes, de régions fluviales, de vergers, les touristes ont l'occasion d'entendre des experts à propos de maladies, de physiologie des personnes âgées ; ils peuvent aussi discuter des problèmes de la vie, pratiquer le yoga... "Ces programmes sont de plus en plus spécialisés et liés au zen. Non seulement les personnes âgées mais aussi beaucoup de jeunes s'y intéressent", révèle un opérateur touristique. Depuis 3 ans, Mme Nguyên Ngoc Hà, qui réside à Nghia Tân, Hanoi, participe avec ses amis à ce genre de voyages. "La vie actuelle se déroule trop vite, les choses évoluent à chacun de nos réveils. Nous sommes obligés tout le temps de nous dépêcher, de nous embellir, de nous perfectionner... Ces voyages avec des séances de méditation me permettent de retrouver l'équilibre, la quiétude et ainsi la clairvoyance dans la vie et la tolérance envers autrui...", confie-t-elle.
Source: Le courrier du Vietnam