Mui Né (province de Binh Thuân, Centre) est unique au Vietnam. Un îlot de verdure perdu dans une région quasi désertique où cohabitent les extrêmes de la nature. Loin de la tumultueuse métropole Hô Chi Minh-Ville, la cité balnéaire invite à une balade silencieuse entre mer et sable.

On accède à Mui Né par une très jolie route côtière. Les palmiers qui se balancent doucement sous la brise accueillent le voyageur. La plage est magnifique, longue et paisible. Il est passionnant d'observer les pêcheurs, les surfeurs et les jetski qui s'expriment différemment mais cohabitent sur le même plan d'eau.

La particularité de Mui Né, ce sont ses dunes de sable orangées. Le Sahara asiatique est ici, nulle part ailleurs. Il est préférable de s'y rendre le matin ou le soir afin d'éviter une insolation. Le coucher du soleil est un moment délicieux pour réussir le meilleur des clichés.

Évidemment, ces atouts ont attiré plusieurs complexes touristiques, mais la situation n'a rien à voir avec celle de Nha Trang. Il s'agit d'une jeune station balnéaire et il est encore temps de profiter de la quiétude de ce petit coin de paradis.

Alors que le tourisme vietnamien comme mondial souffre gravement de la crise économique, Mui Né, dénommé le "royaume des resorts" du pays, voit son affluence augmenter et continue de lancer de nombreux projets dans le tourisme.

En réalité, cette hausse est en grande partie due au nombre de visiteurs vietnamiens, les resorts luxueux locaux n'étant plus désormais occupés par les vacanciers étrangers. Selon Trân Viêt Hà, directeur exécutif de Seahorse Resort, la récession économique a incité les hauts revenus à opter pour les sites luxueux du pays plutôt que de partir en séjour à l'étranger.

C'est donc une manne pour les entreprises de Mui Né. Bénéficiant d'une bonification d'intérêts, les resorts du pays ont baissé les prix de leurs services pour mieux séduire les vacanciers. Pour l'instant, la plupart des resorts locaux ont un taux d'occupation élevé.

Selon Nguyên Van Thu, vice-président du Comité populaire provincial, plusieurs programmes de promotion du tourisme local ont été organisés en Australie, en Russie, aux États-Unis, en Allemagne... Plusieurs resorts ont signé des accords avec des partenaires étrangers pour faire venir les touristes à Mui Né.

Pour l'instant, Mui Né est animé par la réalisation de nombreux projets touristiques. Un complexe touristique du groupe Rang Dông comportant un terrain de golf à 18 trous, plus de 300 villas et un hôtel 5 étoiles, est sur le point d'être achevé, outre le projet Casa Lavanda de plus de 200 villas d'une architecture méditerranéenne. À quoi s'ajoutent plusieurs projets sud-coréens, américains, français...

En bref, Mui Né est constitué d'un chapelet de collines aux pentes douces venant mourir sur la mer, créant à leur tour un chapelet de plages qui forment un gigantesque arc côtier que les vagues caressent doucement. Ici, vent et sable règnent, à tel point qu'ils forment un "petit désert" dont les autochtones sont fiers. Elle est une destination inoubliable pour les touristes.
Source: