Mettre à jour: 01 Septembre 2009
Du centre-ville de Dà Lat, les visiteurs peuvent admirer le Mont Lang Bian qui culmine à 2169 m d'altitude. Situé à environ 12 km au nord de la ville, Lang Bian est l'une des trois plus hautes montagnes du plateau Lâm Viên-Dà Lat.

Avec sa beauté sauvage, chaque année, le mont Lang Bian, qui porte les noms d’un couple d’amoureux (Lang et de sa bien-aimée Bian, selon une la légende), attire un grand nombre de visiteurs tant nationaux qu’étrangers, en particulier des photographes qui veulent saisir des images de ce petit «paradis terrestre».

Il est intéressant de conquérir les deux sommets de Lang Bian. Pour le pic de 1950 m, les visiteurs peuvent suivre une piste en forêt ou «booker» un tour auprès de la compagnie Dalattourist, qui utilise un véhicule 4x4. Au sommet, on peut contempler le lac Dan Kia à l’eau claire située au milieu d’une vaste forêt de pins s’étendant à perte de vue. Pour atteindre le pic de 2169 m, les visiteurs suivent le même itinéraire que pour celui de 1950 m, mais quand ils arrivent près du sommet, ils bifurquent à droite et marchent deux heures à travers une forêt primitive et des rochers abruptes. Un vrai défi, surtout pour les non sportifs...

Nous avons été accompagnés par une équipe de guides professionnels de la Compagnie de Dalattourist, dont certains étaient des K'ho, une ethnie minoritaire qui vit dans les hameaux au pied du mont. Ils ont porté nos bagages et le matériel photographique. Nous avons dû grimper beaucoup de pentes abruptes et franchir des arbres tombés en travers du chemin. Un parcours sportif, non dénué de dangers, nécessitant parfois l’usage de cordes. À 100m du sommet, tout à coup, un espace de ciel bleu est apparu. En contrebas, Dà Lat est apparue dans la brume. Il était 17 heures, mais il faisait encore très chaud.

Alors que les photographes emballaient leur matériel après avoir fixé sur la pellicule le coucher du soleil, un vent d'air frais a soufflé sur le sommet. En un instant, la température a chuté et nous avons dû rentrer dans nos tentes. Nos guides nous ont concocté des plats locaux. On nous a expliqué la légende de Lang Bian, histoire d’amour impossible entre Lang (un jeune homme) et Bian (une jeune fille) appartenant à 2 tribus ennemies, les Lach et les Chil.

La nuit, le froid fut cuisant. Le vent était si fort que nos tentes claquaient comme des drapeaux. Difficile de fermer l’oeil. Au lever du soleil, les nuages se sont illuminés d’un jaune rayonnant. Les photographes s’en sont donnés à coeur joie...
Abritant une flore et une faune précieuses, le Mont Lang Bian est protégé.
Source: