Dans la vie des H’Mông
Dans la vie des H’Mông   (26 Mai 2014)
Rizières en terrasses à perte de vue, nature verdoyante et costumes traditionnels colorés, les villages autour de Sa Pa plongent le visiteur dans un autre univers. Si le voyage vaut le détour, il se mérite et nécessite un long périple depuis Hanoi.
Le "hát bội", un trait culturel caractéristique du Sud
Le hát bội est un chant classique interprété avec une gestuelle complexe. Très prisé autrefois, en particulier dans le Sud qui est son berceau, le hát bội aurait donné naissance…
Les portraitistes du lac de l’Épée restituée
Régulièrement, une vingtaine d’artistes-peintres portraitistes, de tous âges et de tous milieux socioprofessionnels, se réunissent régulièrement au lac de l’Épée restituée à Hanoi, avec leurs crayons, pinceaux, papier blanc, gomme……
Diên Biên : des orchidées très prisées
Après avoir visité les vestiges de la bataille historique de Diên Biên Phu, dans la province de Diên Biên (Nord-Ouest), de nombreux visiteurs rapportent des branches d’orchidées forestières en guise de souvenir.
Les deux visages de la campagne vietnamienne
La campagne vietnamienne est très connue pour ses rizières, ses villages paisibles entourés de denses massifs de bambou, ses troupeaux de buffles sur les chemins vicinaux. Aujourd’hui, une partie de sa physionomie a changé mais ces images d’Épinal demeurent dans la poésie.
Les tenues artisanales des femmes Mong
Les femmes Mong sont réputées à travers tout le pays pour être des brodeuses hors pair, notamment pour la confection de vêtements ou de broderies en point de croix. Elles pratiquent une technique ancestrale de tissage du chanvre et réalisent des broderies splendides. Mieux encore : leur savoir faire leur permet de faire vivre leur artisanat au-delà des frontières.
Le mystérieux rituel de Châu van
Avec des valeurs culturelles et religieuses particulières, le rituel Châu van (chant et danse de transe) du peuple vietnamien a été officiellement reconnu comme patrimoine culturel immatériel national. Un dossier a été préparé en vue d’une reconnaissance par l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité.
Les cérémonies rituelles qui jalonnent la vie d’un Ede
Les Ede croient en la réincarnation. Leur vie est donc jalonnée par une série de cérémonies rituelles qui consistent à rapporter à leurs ancêtres et à leur communauté l’évolution de leur existence.
Thai Binh : préserver la danse Bat dât
Ngô Trong Phàn, un habitant de la commune d’An Khê, district de Quynh Phu de la province de Thai Binh (Nord), a réussi à reconstituer la danse Bat dât après dix années de recherche.
Le Têt hàn thuc ou la fête des aliments froids
Les Vietnamiens fêtent le Têt hàn thuc ou le Têt des aliments froids au 3e jour du 3e mois lunaire (le 2 avril pour cette année). Ce jour-là, toute la famille se régale de deux sortes de gâteaux de riz sucrés en forme de boulettes.
Sauvegarder l’identité des ethnies minoritaires
Les costumes traditionnels font la fierté des 54 ethnies du pays. Leur préservation est devenue indispensable, en ce sens qu’ils représentent un marqueur d’identité pour chaque Vietnamien.
Hà Giang : le "marché de l'amour" de Khâu Vai en avril
Une semaine de culture et de tourisme aura lieu du 24 au 26 avril à l'occasion du "marché de l’amour" de Khâu Vai dans le district de Mèo Vac, province montagneuse septentrionale de Hà Giang.
Préserver l’espace culturel des gongs au Tây Nguyên
L’espace culturel des gongs du Tây Nguyên fait l’identité de la région et apparaît au patrimoine de l’humanité. Consciente de sa valeur inestimable, la région fait beaucoup d’efforts pour préserver cette tradition.
La fête du village de Thô Hà
Le village de Thô Hà est situé sur les rives de la rivière Câu, dans le district de Viêt Yên, province de Bac Giang, à environ 50 km de Hanoi. Le village est célèbre dans tout le pays pour sa fête bisannuelle. Les événements les plus attendus pendant cette fête sont les performances la troupe de Tuông (théâtre classique) et les équipes de tambours du…
Les Thai de Muong Lay préservent leur identité culturelle
La culture est étroitement liée au développement national. Pour chaque ethnie, «culture traditionnelle» rime avec «identité». Mais cette identité tend à disparaître à mesure que la société se développe.