Propos sur la maison traditionnelle des Viêt
Le mot vietnamien nhà (maison) a une résonance affective, sociale et idéologique, d'une ampleur et profondeur que ne connotent pas ses homologues en Occident.
Le vieux quartier de Hanoi a conservé son âme et son histoire
Le vieux quartier de Hanoi ou le «Hanoi des 36 rues et corporations », c’est l’âme de la capitale vietnamienne: c’est là que sont préservées les traditions de la ville…
Le lys blanc, symbole du mois d’avril à Ha Noi
Si vous passez à Ha Noi en ce moment, au mois d’avril, vous trouverez une couleur blanche des lys dominant toutes les rues de Ha Noi. C’est la saison de…
Le troisième mois lunaire   (26 Avril 2016)
Le troisième mois lunaire
Au Vietnam, le jour et l’année sont basés sur la course du soleil, alors que le mois est calculé en fonction de la lune. Il en résulte l’adoption d’un calendrier lunaire pour le choix des dates des grandes fêtes.
 Le Têt du 3e jour de la 3e lune
Les Vietnamiens fêtent le Têt du «manger froid» au 3e jour de la 3e lune chaque année. Ce jour-là, toute la famille se régale de deux sortes de gâteaux de riz sucrés en forme de boulettes.
Fête du tambour des Giay   (04 Avril 2016)
Fête du tambour des Giay
La fête du tambour est une activité culturelle traditionnelle des Giay, une ethnie minoritaire vivant dans la commune de Tat Ngà, district de Mèo Vac de la province de Hà Giang (au Nord). Cette fête qui est organisée à l’occasion du Nouvel An dure tout le premier mois lunaire.
Pour la préservation du métier traditionnel de l’ethnie Giay
Le district San Thang de la province de Lai Châu (Nord) attire de nombreux touristes grâce à sa spécialité unique et délicieuse : les gâteaux de riz gluant de l’ethnie Giay. Auparavant, ces pâtisseries étaient uniquement servies pour des occasions particulières comme lors du nouvel an par exemple. Aujourd’hui, ils sont vendus dans des bazars chaque week-end et sont devenus une source de revenu importante…
Le marquage culturel de l’ethnie Mo Nâm dans le village Kon Tu Rang
À 1.500 mètres d’altitude et avec une superficie totale de 25 ha, la zone touristique écologique et culturelle de l’ethnie Mo Nâm du village de Kon Tu Rang se situe dans le district de Mang Canh, province de Kon Plong, à 60 km du centre de la ville de Kon Tum.
Splendeur du costume traditionnel féminin des Cham
Les 54 ethnies du pays confectionnent des costumes propres, ornés de motifs déclinés à l’infini. Le costume traditionnel des femmes de l’ethnie Cham incarne parfaitement cette extension de la culture par la mode.
Précis des danses traditionnelles de l’ethnie Cham
Les fêtes chams sont d’une extraordinaire richesse au niveau des arts populaires. Les danses notamment, rythmées aux sons du tambour gineng et des envolées lyriques de la clarinette saranai, sont l’âme de ces réjouissances.
La balle d’étoffe des Thaï   (07 Mars 2016)
La balle d’étoffe des Thaï
Il n’y a pas de fête Thaï sans balle d’étoffe. Pour cette ethnie du Nord-Ouest du Vietnam, le lancer de la balle d’étoffe tient à la fois du jeu et du rite, et il se pratique autant pour les rencontres galantes que pour les fêtes traditionnelles.
Fleurs des quatre saisons à Hanoi
Pendant le Têt, les Hanoïens aiment ressentir l’arrivée du printemps et rien de mieux pour cela que d’admirer les fleurs. Dans la nature, dans les marchés ou dans les villages horticoles, ils ont l’embarras du choix. Dans le bien nommée «capitale verte», les fleurs rythment le passage des saisons.
Le printemps sous les couleurs des fêtes
Après le Têt traditionnel, les Vietnamiens se plongent dans les fêtes printanières qui s’organisent dans l’ensemble du pays. Transmises de génération en génération, ces réjouissances sont profondément ancrées dans l’âme et le cœur des Vietnamiens.
La fête de la prière pour la pêche de Thuân An à Huê
Le village de la pêche de Thuân An est connu non seulement pour être un site balnéaire magnifique, mais aussi pour ses légendes et ses fêtes du 1er mois lunaire.
Rituel d’invocation du bonheur des Thai à Son La
Les cérémonies d’invocation du bonheur des Thai vivant dans la province de Son La (au Nord), appelées en vietnamien «xên bản» et «xên mường», sont organisées au début de l’année, expriment l’aspiration au bonheur de l’homme et les rapports entre le Dieu et l'homme, ainsi qu’entre l’homme et la nature.